Informations

Explorer L’état D’esprit Des Consommateurs De Boissons Alcoolisées
Actualités

Explorer L’état D’esprit Des Consommateurs De Boissons Alcoolisées

Une nouvelle étude fondamentale sur le magasinage par catégorie explore l’état d’esprit des consommateurs  américains (États-Unien) est moins courantquand vient le temps de s’acheter des boissons alcoolisées. En font-ils la planification? Quel est leur niveau d’engagement? Qu’est-ce qui les influence? Les résultats de la recherche,  portant sur toutes les catégories de boissons et différentes données démographiques, peuvent aider à mettre en place des pratiques de marketing fondées en grande partie sur l’image de marque, sur les communications commerciales classiques et sur le secteur émergeant du marketing orienté client.

DONNÉES DÉMOGRAPHIQUES CLÉS À RETENIR :

  • Les consommateurs de la génération Y sont attentifs et aiment essayer de nouvelles choses. Les détaillants peuvent les attirer à l’aide de présentoirs, de promotions et de lancements de nouveaux produits en magasin. Les comportements d’achats habituels se développent avec l’âge des consommateurs, ce qui se traduit par des achats bien planifiés et des comportements de magasinage sur le « pilote automatique », comme on le voit pour les consommateurs de boissons alcoolisées de la génération d’après-guerre.
  • Les consommateurs hispanophones sont très engagés par des influenceurs avant d’entrer en magasin. Des messages sur mesure résonnent au sein de ce groupe démographique et peuvent influencer les décisions prises plus tard dans les allées. L’influence sociale est également forte au sein de ce groupe, ce qui justifie encore plus la création de messages spécifiques à ce groupe et les répercussions potentielles.
  • Les hommes achètent plus de boissons alcoolisées que les femmes. Bien que l’on constate des différences plus nuancées par catégorie, l’activité de marketing semble résonner plus fort auprès des consommateurs masculins. Les femmes sont plus difficiles à atteindre, car elles semblent moins engagées par les stimuli en magasin et à l’extérieur. Les femmes ont également tendance à acheter de l’alcool pour quelqu’un d’autre.

CATÉGORIES CLÉS À RETENIR :

  • Les consommateurs sont plus impulsifs avec les boissons pré mélangées et les achats de produits à base de malt. Bien que les décisions d’acheter des boissons alcoolisées soient planifiées 69 % du temps, des catégories, comme les boissons alcoolisées pré mélangées et les boissons à saveur de malt, reflètent un glissement prononcé vers des comportements d’achat impulsif. Bien que le marketing à l’extérieur du magasin soit important pour la notoriété de la marque, mettre l’accent en magasin peut stimuler ces achats non planifiés.
  • Les consommateurs retardent habituellement l’achat de spiritueux jusqu’à ce qu’ils sortent pour faire d’autres achats. Bien que les consommateurs planifient en grande partie leurs déplacements pour faire l’achat de spiritueux, ce dernier ne sert de raison que pour 39 % des déplacements. Combiner la communication de marketing aux emballages de produits est un élément clé pour activer ce type d’achats. La portée des lois d’états concernant la distribution de produits à haute teneur en alcool par volume a un très grand impact sur la manière, le moment et où les spiritueux sont achetés.
  • Les buveurs de bières classiques sont de gens qui planifient. Globalement, les consommateurs de bières font preuve d’une grande planification et ont un comportement en magasin habituel.  Les consommateurs de bières domestiques ont un but, et consomment 78 % de leurs achats le même jour. Les spécialistes du marketing peuvent briser leurs habitudes à l’aide de marketing axé sur l’occasion, en soulignant les différents environnements dans lesquels consommer et partager la boisson.
  • De leur côté, les consommateurs de bières artisanales sont beaucoup plus impulsifs. Les consommateurs de bières artisanales font des achats sans occasion précise en tête. Ils sont attentifs aux déclencheurs marketing en magasin, ceux qui offrent une occasion pour les bières de spécialité comme pour les bières saisonnières.
  • Les amateurs de vins aiment découvrir et prennent leur décision d’achat en magasin. Comparativement aux catégories de bières et spiritueux, un grand nombre de décisions d’achat de vin sont prises en magasin (37 %), et les consommateurs prennent 70 % de leurs décisions dans l’allée. L’engagement avec la catégorie commence avant de visiter le magasin. Des échantillons de vin, qui permettent d’échanger et d’être exposé à nouveau à la publicité, peuvent grandement aider à stimuler les ventes dans cette catégorie.