Informations

Les minorités d’origine ethnique du Canada représentent une grande occasion
Actualités

Les minorités d’origine ethnique du Canada représentent une grande occasion

La composition des consommateurs au Canada a changé, et cela représente une grande occasion pour les spécialistes du marketing. Le Canada compte aujourd’hui 6,8 millions de résidents nés à l’étranger, et cette tendance vaut la peine d’être prise en compte par tous les spécialistes du marketing qui s’intéressent à la manière de créer des produits et des services qui correspondent au nouveau paysage démographique en pleine évolution du Canada.

Plus d’un Canadien sur cinq est un résident né à l’étranger, ce qui représente la plus grande proportion de tous les pays du G8 (le Groupe des 8 est un forum pour les gouvernements des 8 pays les plus puissants économiquement au monde). Avant 1971, les immigrants des minorités visibles comptaient pour 12 % de la population du pays. La dernière vague documentée d’immigration qui a eu lieu entre 2006 et 2011 indique que près de 80 % des nouveaux immigrants appartiennent à des minorités visibles.

La simple variété de langues, de dialectes, de modèles de consommation ou de comportements par rapport au magasinage, à la fidélité des marques et des produits est perçue comme une barrière empêchant d’attirer et d’intégrer ce segment de consommateurs précieux. Toutefois, la taille croissante de ces groupes et le potentiel qu’ils représentent signifient que les entreprises ne peuvent plus se permettre d’ignorer cette affluence.

Il existe des différences multigénérationnelles dans chaque groupe culturel, et de nombreux facteurs peuvent influencer le comportement du consommateur. Pour les membres des marchés ethniques, les traditions, la culture et la langue de leur pays d’origine sont autant d’éléments marketing prioritaires. Voici quelques tendances clés que les spécialistes du marketing doivent prendre en compte lorsqu’ils veulent attirer les minorités visibles.

  • Les Philippines, la Chine et l’Inde représentaient les premières sources de la nouvelle vague d’immigration entre 2006 et 2011. Ces trois nations représentent 34 % des nouveaux immigrants. D’ici 2031, les communautés sud-asiatiques (prévision : 3,6 millions), chinoise (2,7 millions) et philippine (1 million) du Canada pourraient compter 7,3 millions de membres
  • Les minorités deviennent la majorité. Près de 20 % des Canadiens font maintenant partie d’un groupe de minorités visibles. Nielsen prévoit que d’ici 2031, les minorités visibles constitueront un tiers de la population.
  • Un peu plus de 90 % de la population née à l’étranger vit dans les régions métropolitaines canadiennes, dont près du deux tiers dans les régions de Toronto, Montréal ou Vancouver.
  • Les nouveaux arrivants (âge moyen : 31,7 ans) ont tendance à être plus jeunes que la population née au Canada (âge moyen : 37,3 ans). Globalement, 18 % des Canadiens de 65 ans ou plus appartiennent à des minorités visibles, comparativement à 36 % pour les moins de 15 ans.

La croissance des communautés ethniques au Canada a aujourd’hui, et aura à l’avenir, des répercussions considérables sur l’économie du pays. Entre 2013 et 2017, le Canada connaîtra un influx de 800 000 consommateurs supplémentaires appartenant à des communautés de minorités visibles. Cela apportera 5 milliards de dollars supplémentaires aux fabricants au cours de cette période de 4 ans.

La taille et l’expansion continue de ces marchés offrent d’énormes perspectives de croissances aux fabricants et aux détaillants. En améliorant leur compréhension de ces marchés et en mettant l’accent sur eux, dans toutes les catégories et pour toutes les marques, les entreprises pourront saisir une part grandissante des retombées commerciales.

Pour de l’information supplémentaire, téléchargez  le rapport complet sur les Canadiens d’origine ethnique.