INSIGHTS

Le plein de courses n’a plus la cote
Actualités

Le plein de courses n’a plus la cote

{“order”:2,”name”:”pubdate”,”attributes”:{“hideCategory”:”true”,”sling:resourceType”:”nielsenglobal/components/content/publishdate”},”children”:null}

La « mission plein » demeure la plus intéressante à capter pour les distributeurs du fait de son poids dans les dépenses des consommateurs. Mais depuis quelques années, le poids de cette mission diminue au profit des courses plus petites mais plus fréquentes. Ainsi, le panier de plein a vu sa fréquence baisser de 5% en trois ans , alors qu’à l’opposé, celle des petites courses ciblées progresse de 42%. Les consommateurs seraient-ils guidés par la recherche de budget contrôlé et de gaspillage limité ?