INSIGHTS

Négociations avec la grande distribution : les PME s’imposent comme des alliées de poids génératrices de croissance
Actualités

Négociations avec la grande distribution : les PME s’imposent comme des alliées de poids génératrices de croissance

A quelques jours de l’ouverture de la période des négociations entre la grande distribution et ses fournisseurs, la FEEF a souligné hier, au cour de sa conférence de presse annuelle, le poids grandissant des PME dans les stratégies et le chiffre d’affaires des distributeurs. L’étude Nielsen dévoilée à cette occasion a notamment permis de distinguer les enseignes déjà fortement engagées auprès des PME.

Longtemps considérée comme des prestataires de services, à travers les marques distributeurs (MDD), ou des partenaires secondaires, avec leurs marques propres, les PME sont devenues depuis quelques années de véritables partenaires de la grande distribution. « Ce que nous observons, en tant qu’organisme représentatif de 700 entreprises, c’est l’intérêt croissant des enseignes pour nos produits qui leur apportent de la différenciation. Il y a un véritable appétit de consommation pour les produits locaux et c’est générateur de chiffre d’affaires supplémentaires pour les distributeurs », s’est ainsi félicité Dominique Amirault, président de la FEEF.

Ainsi, alors que le marché des produits de grande consommation, évalué à 100 milliards d’euros, a progressé de 1% au cours des douze derniers mois, les ventes des PME ont augmenté dans le même temps de 5%, à 21,6 milliards d’euros, contribuant à 81% de la croissance du marché.

Le trio d’enseignes engagées

L’étude Nielsen, réalisée pour la FEEF, précise que cette progression s’est manifestée à partir de 2011, essentiellement au détriment des MDD et à un degré moindre des grandes marques. « Si tous les acteurs de la grande distribution partagent la volonté de promouvoir l’offre PME, ils n’avancent pas au même rythme, notamment selon qu’ils sont intégrés ou non », a rappelé Dominique Amirault.

« Notre étude démontre que les enseignes pour lesquelles la part de CA générée par les PME est la plus forte sont Auchan, Monoprix et Cora-Match. Mais nous observons également que les enseignes pour lesquelles la part de CA générée par les PME progresse le plus fortement sont Carrefour, Carrefour Market et Système U. Il y a donc un rééquilibrage progressif », a précisé Sébastien Monard, directeur Marketing et Communication de Nielsen.

Pour accompagner ce rééquilibrage, la FEEF milite pour une « implementation » dans le box des négociations d’accords différenciés, enseigne par enseigne. « Auchan s’est déjà engagé, avec un accord formel intégrant entre autre la réduction de 10 jours du délais de paiement à ses fournisseurs PME. D’autres enseignes suivent cette voie et d’autres accords devraient rapidement être signés. Cela nous conforte dans l’idée que c’est du terrain que doivent émerger les bonnes pratiques », s’est réjouit Dominique Amirault.

A propos de la FEEF

La FEEF, Fédération des Entreprises et Entrepreneurs de France, créée en 1995, rassemble plus de 700 entreprises indépendantes ou familiales, fournisseurs du Grand Commerce. Sa vocation est de fédérer, représenter et promouvoir ces dernières auprès des enseignes de la Grande Distribution afin d’être un accélérateur relationnel et de business. De manière plus institutionnelle, la FEEF entend faire valoir le rôle des PME (98% des entreprises françaises) dans la sphère économique et la nécessité de les soutenir par des mesures différenciées pour accélérer leur développement via l’innovation et l’export.