INSIGHTS

Bilan des PGC au 1e trimestre 2016 : la promotion montre des signes de ralentissement
Actualités

Bilan des PGC au 1e trimestre 2016 : la promotion montre des signes de ralentissement

Sur les 3 premiers mois de l’année, les trois quarts de la croissance du chiffre d’affaires sont portés par la premiumisation.
La baisse des prix s’accentue, la promotion ralentit et les ventes non-promotionnées reprennent des couleurs.
Côté intervenants, les petits groupes sont encore plus dynamiques et les MDD stoppent leur recul.

La croissance du chiffre d’affaires des PGC atteint +1.8% au 1e trimestre 2016, arrêté au 20 mars 2016.

Cette dynamique s’explique avant tout par une valorisation de la consommation, avec une premiumisation qui vient largement compenser (et même dépasser) la déflation qui perdure encore.

Seule la période P3 (du 22 février au 20 mars) a vu une progression des volumes, si bien que sur le trimestre, cet effet volume est relativement faible – moins d’un quart de la croissance seulement.

La déflation se poursuit et s’accélère à court terme…

Alors que l’année 2015 a marqué une relative décélération de la déflation et se terminait sur une baisse des prix à 1,1% en décembre (vs. décembre 2014), la guerre des prix s’accentue à court terme. En moyenne, sur les 3 premiers mois de l’année, les prix ont chuté de -1,3% comparé aux mêmes mois de 2015.

… tandis que la croissance de la promotion ralentit !

Autre fait majeur, le ralentissement de la surenchère promotionnelle. Si les ventes sous prospectus expliquaient 78% des gains de l’année 2015 en HMSM, ce n’est plus que 12% sur le 1e trimestre 2016 – une contribution plus raisonnable. En effet, le chiffre d’affaires sous prospectus a progressé de +1,9% à court terme, soit une croissance quasiment 4 fois moins rapide que sur l’année 2015.

Bonne nouvelle, le fond de rayon (c’est-à-dire les ventes hors promotions magasin) renoue avec la croissance.

Les circuits

Les hypermarchés, notamment les plus grands (>6 500 m2), et le drive sont les deux circuits porteurs de cette valorisation – sur ce périmètre hors proximité. A noter par ailleurs que le circuit de proximité continue de progresser.

Le drive, un circuit en bonne santé qui profite toujours d’un effet parc (30% des gains via l’ouverture de nouveaux sites), mais qui s’appuie aussi sur une forte dynamique des drives existants.

Un début d’année encourageant également pour les SDMP qui se stabilisent avec +0,5% sur ce 1e trimestre.

Intervenants : les petits groupes confirment leur dynamisme et les MDD retrouvent l’équilibre.

Sur l’année 2015, les petits groupes (moins de 250 millions d’euros) représentaient 53% de la croissance des PGC, c’est désormais 70% sur le 1e trimestre 2016 ! En effet, TPE, PME comme ETI ont accéléré leur progression, au détriment des grands groupes.

Par ailleurs, les MDD qui ont connu une année 2015 de repli arrivent à stabiliser leurs ventes à court terme.

Les rayons : le frais non laitier a toujours la côte !

En termes de rayons, le frais non laitier continue d’être la locomotive des PGC et explique plus de 40% des gains du trimestre.

A noter l’épicerie sucrée qui affiche aussi de belles couleurs et contribue à 27% des gains de ce début d’année (vs. 13% sur l’année 2015 complète), grâce notamment à la dernière période P3.

Côté liquides, si en 2015 la croissance était portée à la fois par les alcools et les boissons sans alcool, ce n’est plus le cas sur ce 1er trimestre 2016 : les sans alcool passent au rouge, et sont désormais le rayon le plus en recul du PGC-FLS.

****

Clé de lecture des graphiques

HM : hypermarchés
HM+ : hypermarchés au-delà de 6 500 m2
HM- : hypermarchés entre 2 500 et 6 500 m2
SM : supermarchés
SM+ : supermarchés entre 1 200 et 2 500 m2
SM- : supermarchés entre 400 et 1 200 m2
SDMP : supermarchés à dominante marques propres, anciennement appelés « hard-discounters »

Télécharger le rapport complet

Télécharger

Bilan des PGC au 1e trimestre 2016 : la promotion montre des signes de ralentissement

Pour accéder au rapport intégral, veuillez fournir les informations suivantes :

By clicking on Subscribe, I agree to the Privacy Policy and Terms of Use.