INSIGHTS

Coup de frein sur les PGC
Actualités

Coup de frein sur les PGC

Sur la période du 21 mars au 17 avril 2016, le chiffre d’affaires des PGC recule de -0,6%, ralentissant nettement la croissance observée depuis le début de l’année.

La période est marquée par un recul du chiffre d’affaires des produits de grande distribution observé pour la première fois depuis l’été 2014. Les deux tiers de ce recul s’expliquent par une rétractation des volumes, et fait plus inhabituel, le tiers restant via un effet prix négatif. En effet, sur la période la premiumisation ralentie ne compense plus la déflation.

 

Si le drive et les hypermarchés, et notamment les plus grands hypermarchés (>6 500 m2), créent de la valeur, les supermarchés et les SDMP sont en revanche à la peine.

En termes de rayons, l’épicerie sucrée (-2,9%) est le 1e rayon contributeur aux pertes de la période, suivie par l’hygiène-beauté (-6,8%) et le surgelé sucré (-14,3%).


 

***

Clé de lecture des graphiques

Période P4 : du 21 mars au 17 avril 2016
YTD : Year To Date, soit du début de l’année civile jusqu’au 17 avril 2016
HM : hypermarchés
HM+ : hypermarchés au-delà de 6 500 m2
HM- : hypermarchés entre 2 500 et 6 500 m2
SM : supermarchés
SM+ : supermarchés entre 1 200 et 2 500 m2
SM- : supermarchés entre 400 et 1 200 m2
SDMP : Supermarchés à Dominante Marques Propres, anciennement appelés ‘hard-discounters’.

Télécharger le rapport complet

Télécharger

Coup de frein sur les PGC

Pour accéder au rapport intégral, veuillez fournir les informations suivantes :

By clicking on Subscribe, I agree to the Privacy Policy and Terms of Use.