INSIGHTS

Les cocktails séduisent toujours plus de consommateurs et le mojito est n°1
Actualités

Les cocktails séduisent toujours plus de consommateurs et le mojito est n°1

Avec l’arrivée de l’été, saison de prédilection pour les cocktails, CGA-Nielsen dévoile sa dernière étude sur cet univers, dévoilant les préférences consommateurs et tendances à venir pour les établissements du hors-domicile.

Cocktails préférés : top 10 et préférences selon les différentes clientèles

Cette année encore, le mojito trône en tête du classement des préférences des consommateurs. Symbole de la démocratisation du cocktail – il a largement contribué à l’essor de la culture cocktail en France -, le mojito s’avère apprécié par de très nombreux consommateurs, quel que soit leur âge et leur sexe. Kir Royal et Kir classique complètent le podium, avec un ordre inversé cette année. Au sein du top 10, on retrouve différents classiques de la culture cocktail, avec en progression la Margarita et le Gin Tonic.

L’analyse détaillée des différents types de consommateurs apporte un éclairage intéressant sur les préférences des uns et des autres. Les classements révèlent par exemple une préférence masculine pour les saveurs amères avec le Gin Tonic ou le Manhattan, quand les femmes montrent un goût encore plus prononcé pour le fruité et le pétillant. Les moins de 35 ans privilégient eux les saveurs sucrées et fruitées (Sex on the Beach, Cosmopolitan) tandis que leurs aînés préfèrent les Kirs et Gin Fizz.

Richard Caillot, Directeur de CGA-Nielsen en France, complète le panorama : « Au-delà de l’analyse sociodémographique, la typologie selon la fréquence de consommation met en lumière des spécificités intéressantes. Si les occasionnels plébiscitent Kir et Kir Royal, la clientèle régulière se dirige plus volontiers vers des propositions plus expérimentales ou à la mode, comme le Martini Royal ou le Mojito Royal ».

Au-delà de l’été et de la nuit, de plus en plus de moments de consommation 

54% des consommateurs de cocktails ne boivent pas les mêmes recettes tout au long de l’année. Si l’été reste la saison principale de consommation des cocktails (cité par 94% des répondants), 3 consommateurs de cocktails sur 4 en consomment au printemps, et plus d’1 sur 2 en automne (57%) ou en hiver (54%).

L’étude souligne également que les attentes varient au cours des saisons, l’hiver faisant la part belle aux cocktails chaud, et/ou à base de café et de crème…

Au cours de la journée, le moment de consommation est de plus en plus diversifié, avec une tendance à la hausse pour la consommation avant les repas, les cocktails semblant devenir de plus en plus une alternative aux apéritifs classiques.

Richard Caillot ajoute : « Si les bars de nuit restent le bastion des cocktails, l’univers des établissements de jour commence à offrir des opportunités nouvelles de consommation. Restaurants, cafés, hôtels développent leur offre pour satisfaire ces attentes de leur clientèle. De plus en plus, cela fait sens de combiner recettes premium et cocktails abordables, expériences de consommation pour les experts mais aussi promotions du moment… ». Les résultats de l’enquête dévoilent également des pistes d’optimisation pour les établissements : au-delà de cet élargissement de la carte pour satisfaire des  clientèles féminines et masculines qui n’ont pas les mêmes attentes, la visibilité de l’offre cocktail est un élément clé pour les établissements (carte mais aussi affichage, happy hours, réseaux sociaux…).

***

A propos de l’étude ‘Le cocktail en CHR’
Pour appréhender la culture cocktail en France aujourd’hui, CGA-Nielsen a réalisé une enquête en ligne auprès de plus de 1162 français âgés de 18 à 65 ans, du 22 au 27 Février 2016, et ceci afin de mesurer les attentes des consommateurs et les perspectives de développement du marché.