INSIGHTS

Le Noël idéal des Français ? Un repas d’exception avec de nombreux proches… mais des cadeaux en nombre limité
Actualités

Le Noël idéal des Français ? Un repas d’exception avec de nombreux proches… mais des cadeaux en nombre limité

  • Les Français se différencient de la moyenne Européenne par l’attachement aux grandes réunions de familles et amis ;
  • Et si les cadeaux sont indissociables de Noël, 62% des Français optent plutôt pour peu de cadeaux, et non pour une abondance de présents ;

En ces lendemains de Noël, revenons sur la perception et les attentes de Français : selon une étude Nielsen menée pour Lidl, 74% de nos compatriotes préfèrent célébrer Noël à domicile, avec différents éléments indispensables de leur « Noël idéal ».

Fêter Noël en bonne compagnie

74% des Français aiment célébrer Noël avec beaucoup de monde ; dans certains pays comme le Royaume-Uni, les Etats-Unis ou la Serbie, ce chiffre monte jusqu’à 85%. En revanche en Allemagne, seuls 20% disent qu’un Noël parfait se fête en nombre, 75% préférant un petit comité.

Au sein des familles françaises, 80% célèbrent Noël avec leurs enfants, 71% avec leur conjoint(e). 63% incluent aussi dans leurs célébrations d’autres proches, 55% leurs parents. 2% fêtent Noël seuls.

Décoration, repas, recueillement – ce qui prime

Environ 90% des répondants apprécient le moment de Noël, entourés de leur famille. Le réveillon est le moment phare de Noël, avec 78% des Français qui associent un repas d’exception à leur Noël idéal. 98% y associent les cadeaux… mais avec modération : 62% des Français souhaitent ‘peu de cadeaux’, au-delà de la moyenne européenne (38%).

Enfin Noël ne serait pas Noël sans décorations et sapins, évoqués pas 94% des répondants, avec bien souvent les enfants à la manœuvre pour mener les décorations : 1 enfant sur trois décorant le sapin et 1 sur 5 s’occupant des autres décorations dans le foyer.

C’est la course !  Décembre et le rush des courses de Noël

La plus grande part des préparations de Noël est gérée par les femmes, emballant davantage les cadeaux et passant plus de temps en cuisine. Au final, 56% des femmes considèrent stressante cette période de Noël.
En regardant dans le détail, les données de ventes de Nielsen soulignent à quel point les courses de Noël peuvent être stressantes. Le nombre de courses augmente inexorablement chaque fin d’année.

Pas de surprise dans le caddie : produits festifs et cadeaux

Que retrouve-t-on dans le panier des consommateurs en grandes surfaces ? Pendant la période des fêtes, certaines catégories atteignent des pics de vente significatifs, avec des indices bien supérieurs à 100 si l’on compare à une semaine moyenne. Sur les 2 dernières années, on retrouve ainsi des catégories emblématiques des repas de Noël et/ou souvent offertes à cette occasion : les chocolats pour adultes (indice 1062), foies gras (indice 630), saumons fumés (466), eaux de toilette et parfums (439), champagne (356)…