INSIGHTS

Produits de grande consommation en Europe : la croissance à son plus haut niveau depuis 6 ans
Actualités

Produits de grande consommation en Europe : la croissance à son plus haut niveau depuis 6 ans

Hausse du moral et des ventes

Cette progression de 4.4% du montant des dépenses dans les 21 pays européens inclus dans l’étude s’explique par une hausse du nombre d’articles achetés (+1,8%) et une augmentation de 2,6% du montant par article. Cette valorisation est le résultat de l’inflation, et d’autre part d’une modification du comportement des consommateurs qui privilégient des produits plus premium.

« Après quelques années difficiles, 2017 a connu un environnement économique dynamique à travers l’Europe avec une amélioration de la confiance des consommateurs qui atteint même des records dans plusieurs pays » observe Olivier Deschamps, Senior Vice President Retailer Services Europe. « Cela a contribué à une année fructueuse pour la grande distribution, ce qui est particulièrement impressionnant compte tenu de la volonté des acheteurs de rechercher les offres les plus intéressantes et de s’orienter vers des enseignes moins chères ».

L’une des raisons de la croissance malgré ce contexte est la performance des marques locales au détriment des multinationales. Ces marques ont capitalisé sur le renouveau d’une certaine préférence locale, et ont bénéficié de l’appétence des consommateurs et distributeurs envers ces pépites de la grande distribution. Cette offre locale est bien souvent également porteuse d’une promesse santé via les produits bio, sans gluten, sans OGM, etc… La santé est aujourd’hui l’une des deux plus grandes préoccupations des Européens.

En France, la croissance s’établit pour le 4ème trimestre à +2.8%, portée à parts égales par la progression des volumes et par la hausse du prix moyen. Laurent Zeller, PDG de Nielsen France, explique cette croissance : « Les fêtes de fin d’année ont été une période particulièrement dynamique cette année : elles représentent 20% de la croissance annuelle ! Notons aussi l’impact au cours du 4ème trimestre de la pénurie de beurre, générant une ruée des consommateurs en magasin. De manière plus structurelle, la fin d’année a confirmé l’engouement pour les marques de PME et les produits bio. »

Une croissance hétérogène selon les pays

La Turquie a enregistré la plus forte croissance annuelle en valeur (+ 16,8%), suivie de la Hongrie (+ 8,2%) et de la Slovaquie (+ 7,5%).

En revanche, la Suisse (+ 1,6%), la Finlande (+ 1,7%) et la Belgique (+ 1,8%) ont enregistré les plus faibles croissances. La France se classe 13ème parmi les 21 pays.

Parmi les cinq grands marchés d’Europe de l’Ouest, le taux de croissance de l’Espagne (+ 5,3%) est le plus élevé, suivi par celui du Royaume-Uni (+ 4,0%) alors que la France enregistre la croissance la plus modeste (+ 2,8%).

« Malgré une légère baisse de la croissance du PIB dans certaines des plus grandes économies de la zone euro, le FMI évalue la croissance du PIB en 2018 autour des 2%. Ce qui suggère que la stabilité économique continuera à soutenir les ventes PGC en Europe, » note Olivier Deschamps. « En particulier, deux leviers de croissance seront à surveiller : le e-commerce et les marques de distributeurs. Les enseignes continuent de revoir leurs marques propres, d’améliorer leurs gammes et d’investir en marketing afin de répondre aux besoins des consommateurs en combinant prix compétitifs et bonne qualité. »