INSIGHTS

Heures indues pour l’alimentaire ?
Actualités

Heures indues pour l’alimentaire ?

Alors que le gouvernement étudie de nouvelles possibilités pour les commerces alimentaires d’ouvrir après 21H sans relever du travail de nuit, Nielsen a analysé la réalité actuelle.

Les points de vente qui ouvrent leurs portes après 21H, qu’ils soient hypers, supermarchés ou magasins de proximité, réalisent selon les cas entre 1 et 2% de leur chiffre d’affaires quotidien entre 21 heures et minuit.

Night sales represent 1 to 2% of daily turn-over for stores opened late

Daniel Ducrocq, Directeur Distribution chez Nielsen, précise : “les commerces de proximité et les grandes surfaces ont à cœur d’offrir à leur clientèle toujours plus de confort d’achat et de flexibilité de visite. Une partie d’entre eux ouvre déjà jusqu’à des heures tardives, au-delà de 21H. Si l’essentiel de ces ventes nocturnes est à l’heure actuelle réalisé entre 21 et 22H, on peut penser qu’en fonction des zones et des profils de clients, les courses de nuit pourraient se développer selon les évolutions à venir du cadre législatif. Mais ces ouvertures ne répondent qu’à une partie minoritaire de la clientèle et n’ont sans doute pas vocation à représenter une partie importante des ventes.”