INSIGHTS

La France en mode "confinement"

Si le rush observé lundi 16 mars a entraîné des records de ventes, la semaine marque l’entrée dans une nouvelle séquence. Recours aux magasins de proximité et e-commerce et nouveaux lieux de résidence changent la géographie des achats des Français.

Stockage et records de ventes

Avec une hausse des ventes de 38%, la dernière semaine pré-confinement a vu les Français accélérer leurs achats de stockage, a fortiori après l’allocution du Président Macron jeudi 12 mars.

Un vendredi 13 hors normes

Après l’allocution du Président Macron à 20H jeudi dernier, les magasins ont vu le lendemain leur chiffre d’affaires grande consommation plus que doubler, tout en assurant une bonne disponibilité des produits au global, en dépit de difficultés compréhensibles sur certains rayons...

Coup d'accélérateur pour le drive

En pleine séquence du Covid-19, la semaine du 2 au 8 mars a été exceptionnelle en magasin, mais elle a d’abord vu une accélération spectaculaire des ventes en e-commerce - livraison à domicile et drive.

Covid-19 : E-commerce et Île-de-France

Particulièrement spectaculaire, la dernière semaine confirme la montée en puissance des impacts liés à la propagation du virus COVID-19. Elle met aussi en relief la progression du e-commerce tout comme les “achats de panique” effectués en Île-de-France.

COVID-19 et achats de précaution

Face à l'inquiétude croissante que suscite le virus COVID-19, les consommateurs ont d’abord acheté davantage de désinfectants pour les mains avant d’accentuer leurs achats pour stocker certains produits d’épicerie et d’hygiène.

Un Dry January encore timide

Le zéro alcool revient de plus en plus dans les résolutions de début d'année... même si les ventes d'alcools n'en pâtissent pas vraiment pour l'instant. Néanmoins les bonnes intentions des Français et le souhait profond des jeunes générations de consommer moins d'alcool doivent inciter...

Rat de métal, année de prospérité ?

Le Nouvel An chinois est le temps fort de l'alimentation asiatique en magasin... mais les distributeurs pourraient capitaliser davantage sur l'engouement des consommateurs et désaisonnaliser les achats.

La distribution plutôt à la fête

La deuxième semaine de décembre, cruciale pour les distributeurs, était très attendue en cette année 2019 placée sous le signe des EGA. Grâce notamment au 30 et au 31 décembre, le rebond de la grande distribution a été le bienvenu.