En utilisant ce Site, vous consentez à l’utilisation de cookies. Pour plus de renseignements, veuillez consulter notre Politique Applicable aux Cookies. X

Couple in Living Room with Mobile Devices

Grande consommation : les ventes en ligne progressent 4 fois plus vite qu’en magasin - vers un total de 400 milliards de $ d’ici 2022

Les ventes mondiales de PGC progressent 4 fois plus vite en ligne qu’en offline (en magasins).

Dans les années à venir, le e-commerce alimentaire va poursuivre sa progression, notamment en Europe, porté par de nouveaux modes de vie, un trafic de plus en plus congestionné et un besoin grandissant de praticité chez les ménages.

L’étude Nielsen Future Opportunities in FMCG E-commerce, qui examine les leviers de croissance des PGC online dans 34 pays, anticipe un rapide taux de croissance du e-commerce pour les années à venir (18,4% CAGR en moyenne), et estime que les ventes mondiales de PGC en ligne vont atteindre le seuil de 400 milliards de dollars d’ici 2022.

Les marchés européens recèlent de multiples opportunités de croissance pour les 5 prochaines années ; plus d’un consommateur sur 4 utilise d’ores et déjà des plateformes e-commerce pour se faire livrer des produits de tous les jours. Le Royaume-Uni domine le classement régional (6,3% des ventes de PGC y sont réalisées online), juste devant la France (6,1%) qui bénéficie de la réussite du modèle click & collect (ou drive) depuis le début des années 2000, vecteur de succès pour le e-commerce malgré une faible densité de population. La Suisse, l’Italie et les Pays-Bas complètent le Top 5 en Europe de l’Ouest avec respectivement 1,8%, 1,7% et 1,5% de part de marché pour le online sur les ventes totales de PGC. Nielsen estime qu’au Portugal le poids du online dans les ventes de PGC (moins de 1% en 2017) atteindra 1,6% en 2022 (340 millions de dollars).

L’étude de Nielsen identifie certains facteurs clés de succès pour la croissance du e-commerce sur le PGC, notamment :

  • Des fondations propices : taille du marché, pénétration des comptes bancaires, pénétration d’internet, taux d’équipement en smartphones ;
  • Des facteurs macro-économiques : souplesse de l’activité business, densité de la population, fiabilité de l’environnement postal / livraisons ;
  • Leviers sociaux : confiance, culture de l’épargne ;
  • Supply chain : maturité des acteurs e-commerce sur les PGC ;
     
online-sales-growing-4-time-faster-than-stores

Dans les pays scandinaves, plus d’un ménage sur quatre a l’intention d’avoir recours à la livraison à domicile, indiquant un terreau favorable pour le e-commerce. La Norvège s’avère un marché propice en particulier, le pays bénéficiant de meilleurs services publics, d’un environnement social progressiste et d’infrastructures de qualité. Sans compter que les consommateurs y sont enclins à adopter de nouveaux modèles online, et qu’y existent de réelles opportunités d’e-commerce transfrontalier avec les autres marchés nordiques, tout particulièrement pour certaines catégories spécialisées. Nielsen estime que la part de marché actuelle du e-commerce sur les PGC (1%) atteindra en Norvège 2,2% (678 millions de dollars) en 2022.

En Pologne, la récente croissance économique, le regain du marché de l’emploi et des salaires en hausse nourrissent une croissance très saine. Nielsen estime que la part de marché actuelle du e-commerce sur les PGC (1%) y atteindra 1,9% (637 millions de dollars) en 2022.

“Différents indicateurs socio-économiques sont favorables au développement du e-commerce en Europe. L’accélération des PGC online va être favorisée par le vieillissement de la population, un mode de vie de plus en plus chargé, l’urbanisation également,... et les récents investissements d’importants acteurs.” note Mathias Bernhardt, Global Business Partner, Retailer Services, Nielsen. “Des services e-commerce encore meilleurs permettront aux consommateurs d’économiser du temps et accentueront le besoin d’offre multi-circuits pour les distributeurs à travers l’Europe.”