En utilisant ce Site, vous consentez à l’utilisation de cookies. Pour plus de renseignements, veuillez consulter notre Politique Applicable aux Cookies. X

Soleil et douceur : Les catégories estivales ont pris de l’avance !

Les conditions météorologiques particulièrement douces des dernières semaines ont eu un impact positif sur les ventes de certaines catégories de produits - et a contrario négatif pour d’autres. Nielsen s’est penché sur les performances des produits typés été et hiver lors de six semaines comprises entre le 11 février et le 31 mars (hors semaine du 11 au 17 mars qui a échappé à la vague de beau temps).

Une météo clémente qui dynamise les catégories typées été

Certaines catégories de produits ont vu leur chiffre d’affaires augmenter très fortement (jusqu’à +50%) grâce à une séquence février/mars plutôt agréable en termes de météo. On retrouve ainsi dans le top 5 des catégories estivales les plus impactées :

  • les produits solaires, dont les ventes se sont envolées avec +51% du chiffre d’affaires vs les mêmes semaines de 2018 ;

  • les produits insecticides avec +29% du chiffre d’affaires comparé à l’an passé ;

  • mais aussi les glaces détente (+20%), les concentrés de boissons (+14%) et les bières (+14%).

Cet impact météorologique a néanmoins des effets négatifs pour d'autres catégories. Certaines (notamment les catégories typées ‘hiver’), ont vu leurs ventes reculer fortement. C’est le cas des bouillons avec -12% comparativement aux mêmes semaines de 2018, de la poudre chocolatée qui perd 13% en valeur, des potages (-15%) et des produits pour feu (cheminée) en forte baisse avec -18%.

Weather impact per category

Un impact hétérogène sur les produits solaires… jusqu’à +154% à Chambéry !

Si la hausse s’élève à +51% pour les produits solaires (crèmes, huiles solaires…), elle atteint même +154% à Chambéry… sous doute dans la perspective de séjours dans les stations d’altitude pour de nombreux acheteurs. L’augmentation est généralement spectaculaire dans certaines villes du sud, avec par exemple une explosion des ventes dans l’agglomération Nîmoise (+132%), à Pau (+127%) et à Bayonne (+116%).

Parmi les plus grandes agglomérations françaises, c’est Nice qui affiche la plus forte progression avec +88% en valeur vs 2018, suivie de près par Marseille (+79%), Lyon (+78%) et Toulouse (+71%). A Paris et surtout à Lille, la météo n’a pas été assez atypique pour générer de telles progressions.

Weather impact on sun products sales

Une météo favorable aux bières, de Lille à Bordeaux

L’ensoleillement et les températures ont profité aux ventes de bières, de façon plus homogène mais à nouveau plus fortement dans les villes du sud de la France, avec des hausses de chiffre d’affaires dépassant +20% à Avignon, Bayonne et Pau.

Parmi les 10 premières agglomérations françaises, c’est Bordeaux qui affiche la plus forte hausse de chiffre d’affaires (+15.3%), devant Marseille et Toulouse.

A noter, Paris et Lille bénéficient également de hausses significatives, respectivement +11.8% et +8%.

Weather impact on beer sales