INSIGHTS

Les produits de grande consommation en hausse de + 3% en Europe au 3ème trimestre
Rapport

Les produits de grande consommation en hausse de + 3% en Europe au 3ème trimestre

Une progression du chiffre d’affaires avant tout expliquée par l’effet prix – les volumes restent plutôt stables.

Les ventes des produits de grande consommation augmentent en Europe au 3e trimestre 2013 de +3%, après une hausse de +1.2% au trimestre précédent, d’après les derniers chiffres de l’étude Growth Reporter de Nielsen. L’évolution de +3% se décompose en +2.8% pour l’inflation et +0.2% pour l’augmentation des ventes en volume.

La Turquie enregistre la plus forte hausse des ventes valeur (+9.5%) au 3ème trimestre parmi les 21 pays étudiés, suivie par le Portugal (+6.6%) et la Norvège  (+4.2%).  Parmi les 5 pays majeurs d’Europe de l’Ouest, ce sont le Royaume-Uni et l’Allemagne qui connaissent les hausses les plus importantes (+3.6%)… en valeur uniquement : les volumes y sont en effet stables voire en baisse au Royaume-Uni.

E.g. Le chiffre d’affaires en Europe a progressé de +3.0% qui s’explique par une hausse de + 2.8% d’effet prix et +0.2% de croissance volume.

Seulement 4 des 21 pays étudiés enregistrent un déclin des ventes contre 9 au trimestre précédent ; citons ainsi la Grèce (-1.8%), l’Irlande et la Slovaquie (toutes deux à -0.6%).

­­Selon Jean-Jacques Vandenheede, Directeur des Analyses Distribution chez Nielsen en Europe : « L’augmentation encourageante des ventes valeur des produits de grande consommation reste principalement liée à l’inflation. L’absence de croissance des volumes reflète la dure réalité que connaît l’Europe, et est particulièrement inquiétante sur des marchés majeurs tels que le Royaume-Uni, l’Allemagne et l’Italie. Il n’y a guère que dans les pays nordiques, la Turquie et le Portugal où les consommateurs achètent nettement plus qu’il y a un an. Néanmoins, nous voyons une augmentation de la confiance des consommateurs Européens. Comme cela prend généralement deux trimestres pour se traduire par une incidence sur les ventes… nous devrions en voir l’impact positif  à partir du 1er trimestre 2014. »

L’inflation moteur du chiffre d’affaires – plutôt que les volumes

L’augmentation nominale des ventes valeur des produits de grande consommation en Europe est liée à l’inflation plutôt qu’à une augmentation des volumes. L’inflation des prix en Europe se maintient au 3e trimestre avec +2.8% (après +2.7% au 2e trimestre). 10 des 21 pays étudiés enregistrent une inflation au-dessus de 3% au 3e trimestre ;  seule la Grèce a connu une baisse des prix depuis l’an passé.

Les volumes contribuent beaucoup plus faiblement, avec +0,2% au 3e trimestre, ce qui constitue néanmoins une amélioration après la baisse de -1,5% observée au cours du trimestre précédent. Sur les 21 pays européens mesurés, plus de la moitié (12) ont connu à court terme une augmentation des volumes (dont la France à +0.7%) contre seulement trois pays au cours du 2e trimestre.

Laurent Zeller, Président Directeur Général de Nielsen France,  précise : « En effet sur ce trimestre la France se distingue de ses voisins par une moindre dépendance à l’inflation (les prix sont d’ailleurs en baisse à court terme) : la progression du chiffre d’affaires reste tirée par une légère hausse des volumes en hypermarchés et supermarchés, notamment plus marquée sur les rayons épicerie sucrée et traiteur, ce qui traduit un attrait pour les catégories de produits autour des concepts de convivialité/plaisir, praticité et le « rester à la maison » . Une tendance à noter car sur le plus long terme le développement des achats alimentaires sur internet, via le format du drive en particulier, va affecter les ventes en magasins ‘physiques’. »