INSIGHTS

Confiance des consommateurs en France : le début d’année 2016 marque le pas
Rapport

Confiance des consommateurs en France : le début d’année 2016 marque le pas

Après une année 2015 sous le signe du recul du pessimisme français, le début 2016 est plus morose avec un sentiment de récession qui progresse et des inquiétudes grandissantes autour des perspectives d’emploi et du terrorisme.

L’indice de confiance des consommateurs dans le monde est resté relativement stable en se positionnant à 98 au 1e trimestre 2016, soit un point de plus qu’à la fin 2015. Mais derrière ce score mondial se cachent des tendances bien plus marquées au niveau des continents et pays, et notamment en Europe.

La moyenne européenne perd 3 points ce trimestre et tombe à 78. Les plus grosses chutes sont observées en Estonie (-15 points), aux Pays-Bas (-13 points), en Russie (-11 points) et en France (-10 points). Parmi nos plus proches voisins, le Royaume-Uni (-4 points), l’Italie (-2 points) et l’Allemagne (-1 points) sont aussi à la baisse. A noter, la tendance positive observée en Espagne (+2 points) et au Portugal (+6 points), deux pays très touchés par la récession, qui montrent des signes encourageants de reprise grâce notamment à l’endiguement du chômage et une inflation qui n’a pas encore flambé.

Alors que dans l’hexagone la confiance s’était nettement améliorée en 2015, atteignant à la fin de l’année son plus haut niveau enregistré depuis 8 ans, le moral des Français a pris du plomb dans l’aile en ce début d’année 2016.

Les Français plus pessimistes sur l’économie du pays et les perspectives d’emploi

Le sentiment de récession a gagné du terrain : 81% des Français pensent actuellement que le pays est en récession, contre 72% en fin d’année dernière après une nette amélioration tout au long de l’année 2015. Même scénario pour les perspectives d’emploi, jugées mauvaises par 39% de nos concitoyens, soit 10 points de plus ce trimestre.
Laurent Zeller, PDG de Nielsen France, commente ces résultats : « Les évolutions du taux de chômage soufflent le chaud et le froid en France (+1,1% en février, puis -1,7% en mars), mais ces dernières semaines ont surtout été marquées par le débat sur la Loi Travail. Manifestement, ces discussions suscitent une forte inquiétude et les chiffres de l’enquête reflètent un certain pessimisme ambiant. »

Les Français de plus en plus préoccupés par le terrorisme

Autre fait marquant, l’inquiétude autour du terrorisme continue de grandir à un rythme rapide. Pour la première fois au 3e trimestre 2015, le terrorisme arrivait en tête des sujets de préoccupations des consommateurs, avant les attentats du 13 novembre dernier. Depuis, le score a progressé de 10 points : 35% des Français ont cité le terrorisme parmi leur deux principales préoccupations pour l’année à venir.