INSIGHTS

2 consommateurs sur 3 dans le monde suivent un régime interdisant certains ingrédients
Rapport

2 consommateurs sur 3 dans le monde suivent un régime interdisant certains ingrédients

Et 68% des consommateurs sont prêts à payer plus pour des produits adaptés à leur régime alimentaire.

Partout dans le monde, les consommateurs sont de plus en plus nombreux à opter pour un régime spécifique répondant à leur désir de manger bio, faible en gras ou en sucres, ou d’éliminer des ingrédients selon leurs allergies ou convictions personnelles. Selon la dernière enquête Nielsen Global Ingredients and Dining Out Trends, environ deux tiers (64%) des interrogés déclarent suivre un régime qui limite ou interdit la consommation de certains aliments ou ingrédients. On retrouve un taux plus élevé que la moyenne mondiale en Afrique / Moyen-Orient (84%) et en Asie-Pacifique (72%). Ils sont également environ deux tiers (68%) dans le monde à être prêts à payer plus cher pour des aliments ne contenant pas ces ingrédients indésirables.

« Les consommateurs ont de réelles préoccupations alimentaires et souhaitent manger différemment, mais ils ne peuvent pas le faire seul. Les fabricants doivent les aider en proposant une offre de produits respectueux de ces préférences ou régimes spécifiques, et les distributeurs avec un assortiment adapté à répondre à une plus grande variété de besoins », a déclaré Andrew Mandzy, directeur Strategic Insights chez Nielsen. « C’est une opportunité intéressante pour les distributeurs et les fabricants, mais même à l’intérieur d’un même marché, la santé et le bien-être ne peuvent être considérés avec une approche unique. Les distributeurs et les fabricants doivent identifier les segments à fort potentiel et les critères d’achat pour ces consommateurs, et ensuite adapter leurs messages et produits en conséquence. »

De plus en plus de sensibilités alimentaires : plus d’un tiers (36%) des consommateurs dans le monde déclarent qu’ils (ou quelqu’un de leur foyer) ont une allergie ou une intolérance à un ou plusieurs aliments. Les produits laitiers et les crustacés sont les allergies les plus courantes, chacune citée par 12% des interrogés.

Les préférences alimentaires régionales : les restrictions alimentaires sont plus courantes en Afrique / Moyen-Orient et en Asie-Pacifique, tant pour des raisons de coutumes culturelles que religieuses. Plus de 8 répondants sur 10 d’Afrique / Moyen-Orient (84%) suivent un régime alimentaire qui limite la consommation d’aliments spécifiques, le régime halal étant le plus fréquemment cité (48%). Les consommateurs en Asie-Pacifique sont également plus susceptibles de suivre un régime alimentaire (72%) et notamment végétarien (19% contre 14% au niveau mondial).

Dans les pays occidentaux, la moitié des consommateurs nord-américains déclarent suivre un régime alimentaire, ainsi que 44% des interrogés européens.

La France, tout comme ses proches voisins latins l’Espagne et l’Italie, se situe en-dessous de la moyenne européenne avec seulement 37% des consommateurs suivant un régime. On retrouve le sucre comme le premier ingrédient évité par les Français, qui sont 21% à le limiter, et 7% à adopter un régime à faible teneur en glucides. Sont ensuite cités les régimes pauvres en matières grasses (18%) et pauvres en sel (10%). Les pratiques d’exclusion du gluten et du lactose, pourtant très médiatisées, ne concernent finalement que 3% des Français chacune. A ce titre, c’est en Inde (21%), aux Philippines (20%) et au Mexique (20%) que le régime sans gluten fait le plus d’adeptes. Même constat pour le végétarisme, puisque seulement 4% des Français se disent végétariens et 2% végétaliens (ou ‘vegan’), soit trois fois moins que la moyenne mondiale ! Les Indiens sont également les plus nombreux à rejeter la viande avec 45% de végétariens et 16% de végétaliens.

Préserver sa santé via l’alimentation : 70% des consommateurs dans le monde disent qu’ils font volontairement des choix alimentaires pour éviter des risques de santé comme l’obésité, le diabète, l’hyper cholestérol ou l’hypertension. Selon l’Organisation Mondiale de la Santé, les maladies chroniques telles que le diabète de type 2, les maladies cardiovasculaires et le cancer devraient représenter 73% des décès dans le monde d’ici 2020, contre environ 60% en 2001.

Télécharger le rapport complet

Télécharger

2 consommateurs sur 3 dans le monde suivent un régime interdisant certains ingrédients

Pour accéder au rapport intégral, veuillez fournir les informations suivantes :

By clicking on Subscribe, I agree to the Privacy Policy and Terms of Use.