INSIGHTS

Un rayon fort de café
Actualités

Un rayon fort de café

Avec 2,7 milliards d’euros vendus chaque année, les cafés ne sont pas loin des bières, catégorie reine en magasin (hypers, supermarchés, drives, SDMP et magasins de proximité). Nielsen fait le point sur les dynamiques de la catégorie, toujours en progression grâce à une offre de produits toujours plus variée. Plus d’1 euro sur 2 est dépensé en dosettes désormais.

LE CAFÉ, MOTEUR DE L’ÉPICERIE SUCRÉE

Sur les 8 dernières années, les cafés ont renforcé leurs positions puisque l’ensemble des cafés solubles et torréfiés a progressé de 34% en valeur, et représenté 27% de la croissance du rayon épicerie sucrée ! Ils représentent désormais 14.3% du chiffre d’affaires du rayon.

Grocery categories trends

Si les ventes de café sont importantes sur tout le territoire, on note néanmoins des écarts, puisque en Aveyron, Lozère et Cantal, le café représente jusqu’à 50% de plus que dans les Hauts-de-Seine.

Coffee consumption in France

BIO, DOSETTES, ORIGINES… DE NOMBREUSES INNOVATIONS DYNAMISENT LA CATÉGORIE

Depuis 2011, le rayon s’est considérablement développé, de 190 références à 261 désormais, avec la multiplication des dosettes et l’apparition de nombreuses innovations, notamment avec de nouvelles saveurs et des références bio. Au total, les nouveaux produits représentent 3,9% du chiffre d’affaires des cafés, bien au-delà de la moyenne grande consommation (2,5% des ventes).

Pour Aurélie Beaufay, consultante chez Nielsen, “le potentiel du bio est bien présent sur les cafés : sa part de marché n’est que de 3%, contre 12% sur le thé et 33% sur les infusions. A date seulement 16% des ménages achètent du café bio, quand 32% des foyers achètent du café équitable.”

Innovation in coffee

L’INDIVIDUALISATION DE LA CONSOMMATION, UNE TENDANCE QUI SE RENFORCE

Le développement du café en dosettes est un fait majeur des dernières années, qui se poursuit encore à court terme. Les dosettes gagnent du terrain et représentent désormais plus de la moitié du chiffre d’affaires total, avec des gains de 213 millions d’euros en deux ans seulement. A un degré moindre, les cafés en grains se développent également. Inversement le café filtre est à la peine (30.6% de part de marché avec une perte de 3.7 points et 38 millions d’euros).

Coffee pods growth

Un transfert s’effectue entre les types de cafés : 14% des achats de dosettes sont en effet venus remplacer des achats de cafés filtres et instantanés. Ces derniers ont l’un et l’autre vu leur clientèle diminuer d’1,5 million de foyers en moins en 5 ans.

Consumer facts for coffee

L’évolution des ventes de café est à lire en parallèle du taux d’équipement en machines à café, qui évolue en ciseaux : désormais 68% des foyers français sont équipés de machines à dosettes contre 56% pour les cafetières à filtre.

Coffee machines trends

QUELLE CONSOMMATION PAR LES JEUNES ?

Les dosettes sont plus typées ‘foyers jeunes’ que les autres formes de café, notamment le café filtre où les moins de 35 ans sont largement sous-représentés. Pourtant, Aurélie Beaufay envisage une reconquête des jeunes par les cafés filtres :  “celle-ci passera certainement par le développement de l’offre bio, équitable, ou d’origine. Les fabricants ont d’autant plus raison d’investir le bio qu’il est la 2ème clé d’entrée sur le café filtre, après la variété (arabica, mélange, décaféiné). Les consommateurs en redemandent, notamment les plus jeunes !”

Coffee profile