02_Eléments/Icônes/Flèche à gauche Retour à Insight
Aperçus > Numérique et technologie

L'utilisation moyenne des données sur les smartphones aux États-Unis augmente de 89 % et le coût par Mo diminue de 46 %.

2 minutes de lecture | Juin 2011

Don Kellogg, directeur principal, Telecom Research & Insights, Nielsen.

Le tsunami de données mobiles initialement décrit ici continue de se développer à un rythme effarant. Selon l'analyse mensuelle de Nielsen des factures de téléphonie mobile de plus de 65 000 lignes, les propriétaires de smartphones - en particulier ceux qui possèdent des iPhones et des appareils Android - consomment plus de données que jamais par utilisateur. Cela a d'énormes conséquences pour les opérateurs, car la proportion de propriétaires de smartphones augmente également de façon spectaculaire. (Actuellement, 37 % de tous les abonnés mobiles aux États-Unis possèdent un smartphone).

Au cours des 12 derniers mois, la quantité de données que l'utilisateur moyen de smartphone consomme par mois a augmenté de 89 %, passant de 230 mégaoctets (Mo) au premier trimestre 2010 à 435 Mo au premier trimestre 2011. La répartition de la consommation de données est encore plus choquante : la consommation de données des 10 % d'utilisateurs de smartphones les plus importants (90e percentile) a augmenté de 109 %, tandis que le 1 % le plus important (99e percentile) a connu une croissance étonnante de 155 %, passant de 1,8 Go au premier trimestre 2010 à plus de 4,6 Go au premier trimestre 2011.

mobile-mb-usage-percentile

La croissance de l'utilisation des données sur les smartphones est clairement due aux systèmes d'exploitation conviviaux comme iOS d'Apple et Android de Google. Les consommateurs possédant des iPhones et des smartphones Android sont ceux qui consomment le plus de données : 582 Mo par mois pour le propriétaire moyen d'Android et 492 Mo pour l'utilisateur moyen d'iPhone. À noter également que les utilisateurs de Windows Phone 7 ont doublé leur utilisation au cours des deux derniers trimestres, peut-être en raison de la croissance du nombre d'applications disponibles.

données-utilisation-par-OS

Même si l'utilisation des données a presque doublé, la plupart des utilisateurs paient leurs données à peu près comme il y a un an. Cela se traduit par un coût inférieur par unité de données consommée. Le montant que l'utilisateur moyen d'un smartphone paie par unité de données a chuté de près de 50 % l'année dernière, passant de 14 cents par mégaoctet (Mo) à seulement 8 cents.

coût du smartphone par Mo

Pour des perspectives supplémentaires sur ce tsunami de données et les défis qu'il représente pour les opérateurs sans fil, voir les articles connexes dans Light Reading et The Street.

Tags associés :

Poursuivre la recherche d'informations similaires