Skip to content
Aperçus > FMCG & détail

Pourquoi le marketing des consommateurs, et non des masses, est la clé du succès des marques en Afrique

1 minute de lecture | Décembre 2014

Les consommateurs africains sont de plus en plus nombreux et ont un pouvoir d'achat croissant. Comme les consommateurs du reste du monde, ils ont une forte demande de produits qui répondent à leurs besoins spécifiques. Ces besoins sont importants, puisque les ménages africains consacrent, en moyenne, la moitié de leurs dépenses aux biens de consommation emballés.

La diversité des consommateurs et des marchés en Afrique est stupéfiante et offre d'immenses possibilités aux spécialistes du marketing et aux marques qui comprennent bien ce marché complexe et s'y retrouvent. Quels sont donc les meilleurs moyens d'atteindre les consommateurs africains et comment les spécialistes du marketing peuvent-ils s'assurer qu'ils délivrent des messages et des produits qui trouvent un écho ?

En ce qui concerne la publicité, l'étude Emerging Market Insights* de Nielsen a révélé que les consommateurs africains connaissent surtout les canaux traditionnels : la diffusion (83%), la publicité extérieure (78%) et la publicité imprimée (65%). Près de la moitié des personnes interrogées (49%) connaissent la publicité mobile et environ un cinquième la publicité en ligne.

Et les consommateurs ne sont pas seulement conscients des messages de marketing, ils y sont réceptifs. Près de la moitié (48 %) des consommateurs interrogés ont déclaré que la publicité avait une influence significative sur leurs décisions d'achat. Quelque 38 % d'entre eux ont déclaré que les activités promotionnelles les incitaient à acheter davantage d'un produit particulier, voire à privilégier ce produit par rapport à d'autres marques.

Il est essentiel de comprendre les comportements, les attitudes et les influences pour exploiter la diversité des consommateurs africains. Les consommateurs nigérians des centres urbains, par exemple, peuvent partager certains points communs avec les consommateurs urbains d'Angola, mais ils ne sont certainement pas identiques. C'est pourquoi les propriétaires de marques et les spécialistes du marketing qui souhaitent établir un lien avec les consommateurs africains doivent éviter d'adopter une approche unique.

Cet article est une version abrégée d'un article plus long publié sur notre site consacré à l'Afrique subsaharienne. Pour la version longue, cliquez ici.