02_Eléments/Icônes/Flèche à gauche Retour à Insight
Aperçus > Sports et jeux

May Day : Le 2 mai sera-t-il le prochain grand jour de l'histoire du sport ?

4 minutes de lecture | Avril 2015

Le 17 juin 1994 est un jour qui restera dans l'histoire du sport. Ce jour-là, la légende du golf Arnold Palmer participait à son dernier U.S. Open, la Coupe du monde de football débutait sur le sol américain, les New York Knicks affrontaient les Houston Rockets en finale de la NBA et les New York Rangers exhibaient le trophée de la Coupe Stanley lors d'une parade dans leur ville natale. Et puis, il y a eu O.J. Simpson, membre du Temple de la renommée du football américain, qui s'est enfui à toute allure lors de la tristement célèbre et très médiatisée poursuite en voiture. Selon Nielsen, l'utilisation de la télévision aux heures de grande écoute a dépassé les 80 millions de personnes et a atteint un crescendo entre 22 et 23 heures, lorsque plus de 92 millions d'Américains en moyenne utilisaient leur téléviseur, soit près de 60 % des foyers américains !  

Et une autre journée sportive, potentiellement tout aussi mouvementée, se profile à l'horizon : le 2 mai 2015.

En ce samedi de printemps, la draft de la NFL commencera tôt, les playoffs de la NBA et de la NHL battront leur plein, les amateurs de courses hippiques assisteront au 141e Kentucky Derby annuel, les New York Yankees affronteront leurs rivaux les Boston Red Sox et, bien sûr, le plus grand match de boxe depuis l'âge d'or de Iron Mike Tyson se déroulera alors que Floyd Mayweather affrontera enfin Manny Pacquiao.

Sofa Jockeys

Selon une étude Nielsen réalisée en ligne par Harris Poll, plus de la moitié (52 %) des adultes américains déclarent avoir l'intention de regarder, d'écouter ou d'assister à au moins un des événements qui se dérouleront le premier week-end de mai. Et même si les consommateurs ont l'embarras du choix, il semble que le baseball soit toujours le passe-temps national des Américains. Au cours du week-end, 29 % des adultes indiquent qu'ils vont regarder, écouter ou assister à un match de la MLB. Après le baseball, plus d'un cinquième des adultes (21 %) disent qu'ils vont regarder, écouter ou assister au Kentucky Derby. 

Mangez, buvez et soyez joyeux

La nourriture et les boissons font toujours partie intégrante des festivités sportives - et 70 % des consommateurs ont hâte de déguster de délicieux snacks et boissons pour assister à leur événement préféré. Mais que vont-ils manger ? Cette année, beaucoup s'en tiendront à des aliments qui ont fait leurs preuves, plus d'un quart (27 %) déclarant qu'ils se régaleront de plats traditionnels tels que des boissons gazeuses (32 %), des pizzas (32 %), des ailes de poulet (25 %), des fruits/légumes (23 %), des hot-dogs (21 %) et des hamburgers (23 %). Les en-cas salés ont également la cote : 29 % d'entre nous prévoient de manger des chips ou des bretzels.

Quarante-trois pour cent des Américains âgés de 21 ans et plus déclarent avoir l'intention de boire de l'alcool, la bière arrivant en tête de liste (32 %), suivie des spiritueux (ou alcools forts ; 19 %) et du vin (12 %). Alors que seulement 36% des femmes prévoient de boire de l'alcool, la consommation augmente considérablement pour atteindre presque la moitié des hommes (48%) et encore plus pour atteindre presque deux tiers (66%) des jeunes hommes (21-34 ans).

Pour faire la fête, nous ne resterons pas tous à la maison cette année - un consommateur sur cinq se rendra dans un bar ou un restaurant, attiré par une promotion ou un prix spécial autour d'un ou plusieurs des événements programmés. Les Américains aiment aussi montrer leur esprit d'équipe - 30 % d'entre eux prévoient de s'habiller pour l'occasion. Six hommes sur dix (59 %) âgés de 21 à 34 ans prévoient de porter des équipements d'équipe tels que des maillots ou des casquettes de baseball avec des logos. En outre, 14 % de ce segment espèrent augmenter les chances de victoire de leur équipe en portant un vêtement porte-bonheur.

Score social

Le sport est souvent un sujet de conversation privilégié. Il n'est donc pas surprenant que le grand week-end du 2 mai concerne ce qui est ostensiblement devenu la nouvelle fontaine à eau : les médias sociaux. En fait, il semble que certains consommateurs aient envie de rester impliqués et de se tenir au courant de l'action sportive, qu'ils soient ou non des fans des événements sportifs en question. Alors que 77 % des adultes américains déclarent qu'ils regarderont l'un des événements sportifs du week-end du 2 mai parce qu'ils sont fans de ce sport, 20 % des personnes interrogées disent qu'elles le feront simplement pour rester au courant de l'actualité.

Et le besoin des consommateurs de rester à jour pourrait contribuer à alimenter les discussions sociales.

Plus de deux Américains sur cinq (42 %) disent qu'ils prévoient d'utiliser les médias sociaux pendant les événements, principalement pour voir ce que les autres publient (24 %) mais aussi pour publier des photos, des images ou des vidéos (17 %). Et 17 % disent qu'ils prévoient d'utiliser les médias sociaux pendant les événements pour publier eux-mêmes des mises à jour de statut ou des Tweets (17 %).

MÉTHODOLOGIE

Les données d'utilisation de la télévision citant le 17 juin 1994 proviennent de Nielsen Galaxy Explorer, HUT/PUT, Total Day. Harris Poll, un sondage en ligne, en anglais seulement, auprès de plus de 2 000 adultes américains, a été réalisé du 9 au 13 avril 2015.

Poursuivre la recherche d'informations similaires