02_Eléments/Icônes/Flèche à gauche Retour à Insight
Aperçus > Médias

Vidéo à la demande

1 minute de lecture | Mars 2016

Comment les habitudes de visionnage de vidéos dans le monde entier évoluent dans un paysage médiatique en pleine mutation

Il n'y a pas si longtemps, "regarder la télévision" signifiait s'asseoir devant l'écran de son salon et attendre la diffusion de son émission préférée à une heure fixe. Aujourd'hui, la croissance des options de programmation de vidéo à la demande (VOD), qui permet aux téléspectateurs de télécharger ou de diffuser en continu du contenu à partir d'un bouquet de télévision traditionnel ou d'une source en ligne, crée de vastes possibilités pour les consommateurs qui ont plus que jamais le contrôle de ce qu'ils regardent, quand ils le regardent et comment ils le regardent. Et le nombre de téléspectateurs de VOD déclarés est important. Près des deux tiers des personnes interrogées (65 %) dans le cadre d'une enquête en ligne menée par Nielsen dans 61 pays déclarent regarder une certaine forme de programmation VOD, qui comprend des contenus longs et courts.

Les habitudes télévisuelles ne sont pas les seules à changer. Les modèles publicitaires traditionnels sont en train de changer car des technologies innovantes telles que les publicités programmatiques et adressables permettent aux annonceurs d'atteindre les consommateurs de manière nouvelle et créative. De nombreux fournisseurs de télévision traditionnels, notamment les réseaux et les distributeurs de programmes vidéo multicanaux (MVPD), réévaluent leurs modèles commerciaux afin de mieux s'adapter à l'évolution des habitudes des consommateurs. S'il est clair que les méthodes habituelles ne fonctionneront pas dans un paysage qui change si rapidement, le champ est grand ouvert, car tous les acteurs cherchent à accroître leurs parts.

En avant toute ?

Globalement, 31 % des personnes interrogées de la génération Z (15-20 ans) et du millénaire (21-34 ans) déclarent payer un fournisseur de services en ligne pour obtenir du contenu, contre 24 % de la génération X (35-49 ans), 15 % des baby-boomers (50-64 ans) et 6 % de la génération silencieuse (65 ans et plus). Et environ quatre personnes sur dix de la génération Z (40 %) et du millénaire (38 %) qui sont abonnées au câble ou au satellite disent qu'elles ont l'intention d'annuler leur service en faveur d'une option uniquement en ligne - un taux presque trois fois plus élevé que celui des baby-boomers (15 %) et quatre fois plus élevé que celui des personnes de la génération silencieuse (9 %).

Poursuivre la recherche d'informations similaires

Nos produits peuvent vous aider, vous et votre entreprise

  • Vue des consommateurs et des médias

    Accédez à des études de consommation syndiquées et personnalisées qui vous aideront à définir une marque, une publicité et un marketing réussis....

  • NCSolutions

    Maximiser l'efficacité de la publicité des produits de grande consommation grâce aux données afin de mieux segmenter, d'optimiser et d'obtenir des résultats basés sur les ventes.