Skip to content
Aperçus > Médias

Vous faites du streaming, je fais du streaming, nous faisons tous du streaming : L'opportunité de la diffusion en continu payante au Canada

2 minutes de lecture | Juin 2016

Au Canada, 56 % des adolescents et des milléniaux écoutent de la musique sur leur téléphone intelligent au cours d'une semaine typique. À mesure que la consommation de musique, en particulier chez ces groupes, se déplace vers les appareils mobiles, les consommateurs découvrent de plus en plus de musique grâce à des services de diffusion en continu en ligne et sur des applications exploitées par des stations de radio AM/FM. Cela dit, la radio AM/FM " hertzienne " continue de dominer la façon dont les Canadiens découvrent la musique, surtout les milléniaux.

La radio joue également un rôle important dans la découverte d'événements musicaux en direct, puisque plus de la moitié des amateurs de musique disent entendre parler de spectacles par le biais de publicités et d'émissions radiophoniques. En 2016, 35 % de ceux qui connaissent les festivals ont assisté à au moins un d'entre eux, contre 29 % il y a seulement un an, ce qui indique que les efforts de promotion des festivals sont efficaces et incitent les mélomanes à se déplacer. Pour les adolescents, cependant, la principale méthode de découverte est le bouche-à-oreille, puisque 58 % d'entre eux découvrent de nouvelles musiques par l'intermédiaire de leurs amis ou de leur famille.

Qu'écoutent donc les amateurs de musique canadiens ? De plus en plus, ce sont le rock contemporain et le hip-hop, puisque ces genres ont augmenté leur part d'écoute de plus de 4 points de pourcentage au cours des 12 derniers mois. Les trois principaux genres musicaux pour les milléniaux et les adolescents (sans ordre particulier) sont le rock alternatif, le pop/top 40 et le hip-hop. Au cours de l'année écoulée, leurs préférences musicales se reflètent dans la popularité d'artistes locaux comme Drake, Justin Bieber, Alessia Cara, Shawn Mendes et The Weeknd.

Avec la popularité croissante de l'écoute en déplacement, les consommateurs consacrent davantage de temps aux services de streaming. Les adolescents consacrent 37 % de leur temps à la musique en utilisant des services de streaming. Lors du choix d'un service de streaming musical, le coût et la facilité d'utilisation sont les plus importants. Neuf pour cent des Canadiens (contre 16 % des adolescents et des milléniaux) qui ne paient pas actuellement pour le streaming indiquent qu'ils sont susceptibles de s'abonner dans les six prochains mois. La raison la plus courante de ne pas s'abonner est le prix.

La croissance du streaming payant est tirée de manière disproportionnée par les adolescents de sexe masculin, non blancs, et les Millennials. En fait, 60 % des personnes susceptibles de s'abonner à un service de streaming payant au cours des six prochains mois sont des hommes, et la majorité d'entre eux appartiennent à la tranche d'âge des Millennials (18-34 ans). Il semble qu'une plus grande exposition aux événements musicaux en direct (participation à des festivals, concerts, etc.) contribue à motiver les fans à payer pour le streaming.

En résumé, les jeunes amateurs de musique canadiens paieront pour la diffusion en continu si celle-ci est abordable et si le service est facile à utiliser. La bibliothèque de chansons d'un service est particulièrement importante pour les Millennials lorsqu'ils décident de s'abonner à un service de streaming.

Pour en savoir plus, téléchargez les points saillants du rapport Nielsen Music 360 Canada.