02_Eléments/Icônes/Flèche à gauche Retour à Insight
Connaissances > Audiences

Un hommage au Memorial Day : chapeau bas aux habitudes des anciens combattants

3 minutes de lecture | Mai 2019

Alors que les Américains se préparent pour l'été et le week-end du Memorial Day, nous voulons nous rappeler la véritable raison pour laquelle nous célébrons cet événement : honorer les membres de l'armée qui ont fait le plus grand sacrifice pour leur pays en servant dans les forces armées américaines.

Partout en Amérique, ce week-end de vacances, les Américains allumeront leurs barbecues à l'occasion de pique-niques, d'escapades à la plage et de rencontres dans l'arrière-cour. Mais nos loisirs ne s'arrêtent pas là, et les anciens combattants, comme tout le monde, s'adonneront à toute une série d'activités récréatives, dont les grillades, le jardinage, la pêche et le golf.

Selon le National Center for Veterans Analysis and Statistics (NCVAS), les États-Unis comptent aujourd'hui 20 millions de vétérans. Pourtant, comme le détaille notre rapport Beyond the Uniform, a Look at Today's Veteran Consumers, les marques, les annonceurs et les entreprises doivent être en mesure d'anticiper les tendances et de comprendre ce qui motive la consommation de contenu et de produits afin d'atteindre ce groupe influent qui se diversifie chaque année davantage.

Grillades et jardinage  

Lorsqu'il s'agit de passer du temps au grand air, de nombreux anciens combattants ont la main verte. En fait, les données de Nielsen Scarborough indiquent que 70 % des anciens combattants entretiennent leur pelouse, et qu'ils sont 19 % plus susceptibles de le faire que l'adulte moyen. Ils aiment également planter des fleurs ou des légumes, puisque 49 % d'entre eux ont jardiné au cours de l'année écoulée.

En plus de trouver du plaisir à tailler leurs haies, tondre leurs pelouses et planter leurs jardins, ils aiment aussi mettre en valeur le fruit de leur travail en recevant et en cuisinant pour leurs amis sur leurs grils, puisque 63 % d'entre eux aiment les grillades en plein air.

Chasse et pêche... et golf

En ce qui concerne les activités de plein air, 28 % des anciens combattants passent leur temps libre à pêcher et sont 14 % plus susceptibles de le faire que l'adulte moyen. Les anciens combattants sont également 35 % plus susceptibles de participer à des activités de chasse que la population américaine en général, puisque 12 % d'entre eux déclarent l'avoir fait au cours de la dernière année. En outre, 15 % d'entre eux restent actifs sur les terrains de golf, car ils sont 20 % plus susceptibles de jouer au golf que leurs pairs.

Les anciens combattants donnent en retour

Si les anciens combattants participent à de nombreuses activités de plein air, ils sont également susceptibles de redonner à la communauté par le biais d'organisations caritatives. Trente-neuf pour cent d'entre eux font des dons à des organismes religieux et sont 15 % plus susceptibles de le faire que l'adulte moyen. Il n'est pas surprenant de constater que les anciens combattants sont 166 % plus susceptibles que l'Américain moyen de faire des dons à des causes liées à l'armée ou aux anciens combattants, puisque 37 % d'entre eux ont déclaré l'avoir fait au cours de la dernière année. Les anciens combattants s'intéressent également à la politique de notre pays. Onze pour cent d'entre eux ont fait des dons à des organisations politiques et sont 60 % plus susceptibles de le faire que l'adulte moyen.

Les anciens combattants regardent la télévision : Films, sports et nouvelles locales

Les anciens combattants s'avèrent également être des téléspectateurs assidus dans un large éventail de genres. Bien que le cinéma soit le genre numéro un chez les anciens combattants (64 %), ils regardent moins de films que la population générale des États-Unis. En comparaison, ces consommateurs sont 28 % plus susceptibles de regarder des émissions sportives (57 %) que la population générale. Lorsqu'il s'agit de s'informer sur les nouvelles du jour, les anciens combattants sont 28 % plus susceptibles de regarder les nouvelles locales du soir et 18 % plus susceptibles de regarder les nouvelles locales du matin, soit 57 % et 46 % respectivement. L'apprentissage est également une priorité pour les anciens combattants, qui sont plus susceptibles de regarder des documentaires que la moyenne des adultes américains.

Les spécialistes du marketing et les annonceurs qui cherchent à atteindre ces consommateurs seraient bien avisés de tenir compte de ces préférences dans leurs efforts de communication avec ce public.

Méthodologie

Depuis plus de 40 ans, Nielsen Scarborough mesure les habitudes en matière de médias, de commerce de détail et de style de vie à l'échelle nationale et locale. Chaque année, Scarborough interroge plus de 200 000 personnes aux États-Unis. Les méthodologies d'enquête varient selon le marché local et les tactiques de mesure comprennent des entretiens téléphoniques, des livrets d'enquête, des journaux télévisés et des enquêtes sur Internet. Les anciens combattants sont définis comme des membres des forces armées américaines à la retraite ou libérés, tels qu'ils sont interrogés dans les 32 marchés de Scarborough où il y a une présence militaire.

Poursuivre la recherche d'informations similaires

Nos produits peuvent vous aider, vous et votre entreprise

  • Vue des consommateurs et des médias

    Accédez à des études de consommation syndiquées et personnalisées qui vous aideront à définir une marque, une publicité et un marketing réussis....

  • NCSolutions

    Maximiser l'efficacité de la publicité des produits de grande consommation grâce aux données afin de mieux segmenter, d'optimiser et d'obtenir des résultats basés sur les ventes.