02_Eléments/Icônes/Flèche à gauche Retour à Insight
Aperçus > Médias

Télévision en direct + médias sociaux = téléspectateurs engagés

3 minutes de lecture | Avril 2015

Qu'il s'agisse de garder un œil sur ses amis via les médias sociaux ou d'éviter les files d'attente au magasin en faisant ses achats en ligne, la technologie continue de remodeler nos habitudes quotidiennes. En fait, près de sept personnes sur dix (69 %) interrogées dans le monde lors d'une récente enquête pensent que les interactions en face à face sont remplacées par des interactions électroniques. Et le paysage numérique ne fait que s'encombrer, alors qu'une nouvelle vague de dispositifs numériques, tels que les technologies des vêtements et des voitures connectées, gagne du terrain.

Aujourd'hui, nous avons plus de contrôle sur le moment, le lieu et la manière dont nous regardons les programmes vidéo, mais le visionnage programmé n'a pas disparu pour la plupart d'entre nous. En fait, 65 % des personnes interrogées dans le monde préfèrent encore regarder des programmes vidéo en direct à l'heure prévue. Mais de plus en plus souvent, les conversations en temps réel sur les médias sociaux remplacent les réunions physiques autour de la fontaine à eau pour parler de l'épisode de la veille d'une émission de télévision préférée. Non seulement le fait de regarder en temps réel permet d'éviter les spoilers, mais la télévision en direct est devenue un événement social en temps réel qui dépasse largement les limites de nos salons. Plus de la moitié des personnes interrogées dans le monde (53 %) déclarent qu'elles aiment suivre les émissions afin de pouvoir participer à la conversation sur les médias sociaux, et près de la moitié (49 %) disent regarder davantage les programmes vidéo en direct s'ils sont liés aux médias sociaux. Quarante-sept pour cent des personnes interrogées dans le monde déclarent utiliser les médias sociaux lorsqu'elles regardent des programmes vidéo.

Au niveau régional, les personnes interrogées en Asie-Pacifique et en Afrique/Moyen-Orient sont particulièrement engagées dans les médias sociaux lorsqu'elles regardent des émissions, dépassant la moyenne mondiale pour les attitudes liées à l'utilisation des médias sociaux. Par exemple, 65% des personnes interrogées en Asie-Pacifique et 57% en Afrique/Moyen-Orient regardent des émissions en direct si elles ont un contenu lié aux médias sociaux (contre 49% au niveau mondial). En outre, plus de six personnes interrogées sur dix en Asie-Pacifique (64 %) et en Afrique/Moyen-Orient (62 %) déclarent aimer suivre les émissions pour pouvoir participer à la conversation sur les médias sociaux.

Utiliser les médias sociaux tout en regardant des programmes vidéo n'est qu'un exemple de l'utilisation du second écran, et de nombreux fournisseurs de contenu intègrent des expériences interactives multi-écrans pour les téléspectateurs. Obtenir du contenu auxiliaire, rechercher des informations sur les personnages, jouer à des jeux mobiles ou lire/regarder des interviews en coulisses deviennent des pratiques courantes. Plus de la moitié des personnes interrogées dans le monde (58 %) déclarent naviguer sur Internet tout en regardant des programmes vidéo.

"Le deuxième, troisième et parfois quatrième écran devient une extension fondamentale de l'expérience de visionnage", a déclaré Megan Clarken, vice-présidente exécutive, Nielsen Global Watch Product Leadership. "Si les écrans multiples offrent aux téléspectateurs plus d'options, ils offrent également aux fournisseurs de contenu et aux annonceurs plus d'opportunités et de moyens d'atteindre et de s'engager avec les téléspectateurs. Des expériences bien conçues peuvent non seulement rendre l'expérience de visionnage plus agréable, mais elles maximisent également le temps que les utilisateurs passent à interagir avec les marques."

Le rapport traite également de :

  • Comment le contenu est consommé dans des frontières médiatiques qui se réduisent rapidement.
  • Préférences de dispositifs par type de programmation et par activité du téléspectateur.
  • Opportunités d'expansion numérique par génération.

Pour plus de détails et d'informations, téléchargez le rapport Global Digital Landscape de Nielsen.

À propos de l'enquête mondiale de Nielsen

Les résultats de cette enquête sont basés sur des répondants ayant un accès en ligne dans 60 pays. Bien qu'une méthodologie d'enquête en ligne permette une échelle et une portée mondiale considérables, elle ne fournit qu'une perspective sur les habitudes des utilisateurs d'Internet existants, et non sur la population totale. Sur les marchés en développement où la pénétration de l'Internet n'a pas atteint son potentiel majoritaire, les audiences peuvent être plus jeunes et plus riches que la population générale du pays. De plus, les réponses à l'enquête sont basées sur des comportements déclarés, plutôt que sur des données réelles de comptage.

Poursuivre la recherche d'informations similaires