02_Eléments/Icônes/Flèche à gauche Retour à Insight
Aperçus > Médias

Étude mondiale de Nielsen : La VoD (vidéo à la demande) contre la télévision traditionnelle en Ukraine et dans le monde entier

2 minutes de lecture | Mars 2016
  • La majorité des personnes interrogées en Ukraine (67 %) préfèrent la télévision par câble ou par satellite.
  • Un Ukrainien sur quatre est prêt à remplacer la télévision traditionnelle par un service payant de "vidéo à la demande" et à regarder du contenu payant uniquement sur la chaîne en ligne.

Selon une enquête mondiale de Nielsen (Video on Demand), la majorité des répondants ukrainiens (67 %), européens (65 %) et mondiaux (72 %) préfèrent la télévision traditionnelle, à savoir la télévision payante et la télévision par satellite. Malgré l'évolution rapide du paysage médiatique, alors qu'aujourd'hui les consommateurs de contenus de télévision payante disposent d'un large choix de plateformes pour les regarder, seuls 8% des répondants en Ukraine utilisent des services vidéo payants. En Europe, selon l'enquête, 11% des utilisateurs du service vidéo en ligne payant. Le taux le plus élevé d'utilisateurs déclarés de "vidéo à la demande" - en Amérique du Nord (35%). La "vidéo à la demande" permet de visionner des contenus en temps réel : elle permet de trouver la vidéo qui vous intéresse en ligne, de payer et de la regarder à l'heure qui vous convient, sans être lié à l'heure de sa diffusion à la télévision.

Alors que la majorité des répondants ukrainiens (74%) ne prévoient pas d'abandonner les services traditionnels des fournisseurs de câble et de satellite, un Ukrainien sur quatre (26%) est prêt à le faire en faveur du contenu payant de la télévision en ligne à la demande (* VoD - video on demand). Ainsi, parmi tous les pays européens qui ont participé à l'enquête, le plus grand pourcentage de répondants qui ne vont pas changer la télévision traditionnelle et ne prévoient pas de passer complètement au contenu payant sur Internet, a été enregistré en Estonie (94%).

Dans le cadre d'une enquête mondiale sur la vidéo à la demande, Nielsen a interrogé 30 000 personnes en ligne dans 61 pays, dont l'Ukraine, pour connaître l'attitude des téléspectateurs vis-à-vis du service payant de vidéo à la demande. Ce service devient déjà familier aux téléspectateurs du monde entier et d'Ukraine. Parmi ceux qui utilisent le service "Vidéo à la demande" en Ukraine, plus de la moitié (62%) déclarent regarder du contenu payant au moins une fois par jour. À titre de comparaison, en Europe, seul un utilisateur de la vidéo à la demande sur trois (38 %) déclare regarder des vidéos en ligne payantes au moins une fois par jour.

En ce qui concerne les dispositifs de visionnage, 89% des utilisateurs ukrainiens du service payant "Vidéo à la demande" déclarent regarder le contenu payant en temps réel sur un ordinateur personnel, 54% des répondants - sur un téléphone mobile et 40% - sur une tablette. Selon l'étude, les téléspectateurs ukrainiens regardent des contenus payants tels que des longs métrages (85 %), des vidéos courtes (57 %) et des séries télévisées (53 %). Il est intéressant de noter que seuls 20 % des répondants dans l'ensemble de l'Europe regardent des contenus d'information payants.

Poursuivre la recherche d'informations similaires