02_Eléments/Icônes/Flèche à gauche Retour à Insight
Aperçus > Marchés et finances

INFLUENCE COLLECTIVE : LE CHOIX DE LA PLATEFORME ET DE L'APPAREIL DÉTERMINE L'ÉCOUTE DU CONSOMMATEUR

3 minutes de lecture | Octobre 2016
{“order”:3,”name”:”subheader”,”attributes”:{“backgroundcolor”:”000000″,”imageAligment”:”left”,”linkTarget”:”_self”,”pagePath”:”/content/corporate/au/en/insights”,”title”:”Insights”,”titlecolor”:”A8AABA”,”sling:resourceType”:”nielsenglobal/components/content/subpageheader”},”children”:null}

Plus de sept ménages australiens sur dix possèdent désormais quatre appareils connectés ou plus. Notre accès aux médias, à l'information, au divertissement et aux autres - partout et à tout moment - signifie que nous répartissons notre temps d'écran sur de multiples options. L'évolution de nos habitudes d'écoute est fortement influencée par le choix de la plateforme et de l'appareil, ainsi que par ce qui nous est accessible à tout moment de la journée.

Malgré cette tendance, le dernier rapport australien sur le multi-écran - réalisé par Regional TAM, OzTAM et Nielsen, et couvrant le 2e trimestre (avril-juin) 2016 - montre que la plupart de nos programmes sont encore regardés sur un téléviseur traditionnel à la maison. Chaque semaine, 88,1% des Australiens (20,67 millions de personnes) regardent au moins une partie de la télévision diffusée sur des postes à domicile (chaînes en clair et/ou par abonnement).

La façon dont nous utilisons nos téléviseurs est toutefois en train de changer. Grâce à l'adoption de téléviseurs compatibles avec l'internet et/ou d'appareils reliés au téléviseur, nous utilisons nos téléviseurs pour de nombreuses choses en plus de regarder la télévision en direct. 

L'"autre utilisation de l'écran de télévision" et l'écoute en différé de 8 à 28 jours représentent désormais collectivement 14 heures par mois par Australien aux heures de grande écoute. Au cours des dernières années, nous avons constaté que cette croissance a contribué au déclin progressif de l'écoute de la télévision en direct et de la lecture dans les sept jours.

Parallèlement, le visionnage en différé continue de croître : 1,8 % de l'ensemble des programmes télévisés regardés sur des postes domestiques au cours d'une période de quatre semaines est décalé dans le temps entre huit et 28 jours plus tard.

LA TÉLÉDIFFUSION VARIE SELON L'HEURE DU JOUR, LE JOUR DE LA SEMAINE ET L'APPAREIL

En utilisant les données du rapport OzTAM Video Player Measurement (VPM) pour comparer les pics et les creux des moments où les gens regardent les programmes télévisés sur les téléviseurs et les appareils connectés, nous constatons les tendances suivantes :

  • En termes de volume, regarder la télévision en direct reste l'activité d'écoute dominante.
  • Parmi tous les dispositifs, il y a un "pic" en soirée, qui reflète les moments de la journée où les gens ont généralement la plus grande capacité à regarder.
  • Le soir, le visionnage en direct sur les téléviseurs commence à augmenter plus tôt et atteint un pic plus tôt que la lecture, l'utilisation d'autres écrans de télévision et le visionnage de rattrapage sur d'autres appareils connectés.
  • Le week-end, ce comportement se développe plus rapidement au cours de la journée - les gens sont plus susceptibles d'être à la maison et d'avoir du temps à passer avec des écrans non portables.
  • Le pic de visionnage en fin de soirée sur les appareils portables indique que les gens emportent leurs appareils au lit avant de les éteindre pour la nuit. Le pic du matin pour les téléphones et les tablettes suggère également que ces appareils sont utilisés au lit.

Craig Johnson, directeur général de Media, a déclaré : "Il est indéniable que la technologie continue de transformer l'expérience vidéo chaque jour. Avec de plus en plus d'appareils utilisés dans nos foyers, les habitudes de visionnage des ménages évoluent et s'étendent, offrant plus de points de contact avec les médias que jamais auparavant."

Doug Peiffer, PDG d'OzTAM, a déclaré : "Le dernier rapport sur les écrans multiples montre que les téléspectateurs utilisent leurs différents écrans pour se tenir au courant des contenus télévisés à tout moment de la journée. Cette possibilité de passer d'un écran à l'autre et vice-versa permet aux gens de rester proches de leurs contenus télévisés préférés. Bien que le visionnage sur les appareils connectés ne représente actuellement qu'une faible proportion du visionnage global, ce comportement prend de l'ampleur et les diffuseurs ont tout intérêt à rendre leur contenu disponible sur tous les écrans."

Tony Hogarth, président de la TAM régionale et directeur général de Prime Television, a déclaré : " Les Australiens régionaux continuent de regarder la télévision en clair sur l'écran principal et consomment principalement le contenu en direct. La télévision hertzienne continue d'avoir une forte portée et sur les marchés de la TAM régionale, nos téléspectateurs ont passé en moyenne un peu plus de 100 heures par mois à regarder la télévision, soit presque six heures de plus par mois que la moyenne nationale."

Téléchargez le rapport complet ici

À PROPOS DU RAPPORT AUSTRAL SUR LE MULTI SUR L'ÉCRAN

Le rapport multi-écrans australien, publié tous les trimestres, est la première et la seule recherche nationale sur les tendances en matière de visionnage de vidéos dans les foyers australiens à travers la télévision, les ordinateurs et les appareils mobiles. Il combine des données provenant des trois meilleures sources de recherche disponibles : les panels d'évaluation de la télévision OzTAM et Regional TAM, les évaluations en ligne Nielsen et le rapport Australian Connected Consumers de Nielsen, ainsi que le rapport Video Player Measurement (VPM) d'OzTAM.

Tags associés :

Poursuivre la recherche d'informations similaires