02_Eléments/Icônes/Flèche à gauche Retour à Insight
Perspectives > TV et streaming

Les métadonnées sont la clé d'une expérience passionnante pour les supporters, alors que le sport migre vers la diffusion en continu

4 minutes de lecture | Avril 2024

Le sport, contrairement à tous les autres genres, a le pouvoir d'attirer un nombre important et constant de téléspectateurs, et ce à des horaires fixes. Il faut avoir vécu sous une pierre l'année dernière pour ne pas avoir été exposé à la saison tourbillonnante de la NFL, qui a culminé avec une audience record pour le Super Bowl LVII. Cependant, quel que soit l'attrait de la compétition, l'immense concurrence pour les droits sportifs dans un paysage médiatique de plus en plus fragmenté fait qu'il est difficile - et frustrant - pour les fans de trouver les matchs qu'ils recherchent.

Si tous les éditeurs ne peuvent pas se permettre de faire des offres pour les droits sportifs, le champ des destinations de contenu est beaucoup plus vaste qu'il y a seulement quatre ans - et les droits sportifs se dirigent régulièrement vers les services de diffusion en continu, y compris certains matchs très médiatisés des séries éliminatoires de la NFL.

Le graphique présente les données pour 2020 et 2024 concernant les chaînes distinctes et les sources de vidéo en continu aux États-Unis.

Dans le même temps, certains éditeurs qui s'intéressaient peu aux sports en direct ont changé de position et revendiquent désormais ce qui reste le contenu le plus regardé à la télévision. Netflix, par exemple, a accueilli deux événements sportifs en direct depuis novembre, mettant fin à une longue période d'abstention.

Cependant, tous les événements n'ont pas la notoriété du Super Bowl, du Thursday Night Football et du récent tournoi Netflix Slam - une considération importante à l'heure où débute la nouvelle saison de la MLB, qui compte 30 équipes jouant chacune 162 matchs. Les fans inconditionnels des Yankees de New York, par exemple, devront avoir accès à trois réseaux de télévision traditionnels (YES Network, ESPN, FOX) et à trois services de diffusion en continu (Apple TV+, Amazon Prime Video, MLB TV) s'ils veulent suivre toute l'action de la saison à l'écran. Sur la côte ouest, les fans des Dodgers de Los Angeles ont encore plus de pain sur la planche, puisque leur saison 2024 sera diffusée sur ABC, CBS, ESPN, FOX, FOX Sports 1, SportsNet LA et Apple TV+.

Les téléspectateurs ont regardé près de 330 milliards de minutes de matchs de MLB la saison dernière.

En dehors des grands marchés comme New York, Boston et Philadelphie, qui peuvent soutenir les réseaux sportifs régionaux (RSN) parce qu'ils ont des équipes majeures dans la NFL, la MLB, la NBA et la NHL, les équipes et les ligues des marchés plus petits ont commencé à conclure des accords sur les droits de diffusion hertzienne avec les chaînes de télévision locales tout en proposant des matchs directement aux consommateurs via des applications de diffusion en continu.

Sur ce marché extrêmement fragmenté, les sports en direct attirent des audiences massives, mais seulement si ces audiences peuvent trouver les matchs. Une recherche récente sur le web, par exemple, a indiqué qu'un match récent de la NHL entre les Arizona Coyotes et les Washington Capitals était diffusé sur ESPN+, mais les résultats se sont avérés incorrects - une expérience frustrante pour tous ceux qui, en dehors des marchés locaux, cherchaient à regarder le match.

Cet exemple n'est pas unique et ne sera pas le dernier. La prolifération des services et la volonté de monétiser les contenus à forte visibilité laissent présager un avenir encore plus fragmenté. 

Lorsque Nielsen a lancé The Gauge, par exemple, le streaming représentait 26 % de notre temps total passé devant la télévision, et seuls cinq services avaient un nombre de téléspectateurs suffisant pour faire l'objet d'un rapport indépendant. Deux de ces services n'incluaient pas de publicité. En janvier 2024, en revanche, la diffusion en continu représentait 36 % de l'utilisation de la télévision et 11 services faisaient l'objet d'un rapport indépendant (et tous incluaient des publicités ou proposaient des abonnements avec publicité). De plus, quatre d'entre eux ont des droits exclusifs sur certains événements sportifs, à l'instar d'ESPN+ et d'Apple TV+.

À un niveau très élevé, une seule saison des cinq principales ligues sportives des États-Unis comprend des milliers de matchs. La MLB, par exemple, en compte près de 2 500 en une seule saison. Historiquement, les téléspectateurs pouvaient trouver la liste complète des matchs dans le TV Guide hebdomadaire, mais aujourd'hui, même Internet n'est pas en mesure de fournir des informations sur les programmes de sports en direct. D'autre part, les éditeurs s'attachent généralement à fournir des informations uniquement pour les compétitions qu'ils organisent.

Image méta pour Gracenote streaming sports

C'est là que les fabricants d'électronique grand public (OEM), les MVPD et les fournisseurs de services numériques peuvent prendre l'initiative et, en fin de compte, gagner la confiance du public et des détenteurs de droits. En comprenant bien le pouvoir des sports en direct, qui restent le plus grand moteur d'audience, ces organisations peuvent fournir des informations sur les sports en direct et le contenu connexe sur les plates-formes over-the-top, en donnant au public des informations complètes et en temps réel pour un paysage médiatique où la diffusion en continu est la priorité.

Une version de cet article a été publiée sur sportsbusinessjournal.com . 

Source :

1Les servicessont rapportés de manière indépendante dès lors que leur utilisation représente au moins 1 % de l'utilisation de la télévision. 

Tags associés :

Poursuivre la recherche d'informations similaires

Nos produits peuvent vous aider, vous et votre entreprise