INSIGHTS

COVID-19 : nouveau palier pour le e-commerce

Depuis le début du confinement, les ventes produits de grande consommation connaissent en France une explosion de leurs ventes online (drive et livraison à domicile, aujourd’hui largement dominés par les leaders de la grande distribution). Elles y atteignent un niveau jamais observé en Europe...

Chocolats de Pâques : la chasse est (encore) ouverte !

Avec 27% de ventes en moins lors des 6 semaines concernées, l’édition 2020 s’avère jusqu’ici très compliquée pour les chocolats de Pâques : 47% des marchandises restent encore en stock après le lundi de Pâques, rendant les semaines de soldes décisives.

Le bio au révélateur du COVID-19

L’application du confinement en France depuis le 17 mars bouleverse la consommation, et accentue notamment la dynamique des produits bio. La séquence actuelle pourrait favoriser l’adoption des produits alternatifs dans l’alimentation de demain des Français.

Sobriété et confinement

Depuis le 17 mars, le rayon alcools des magasins est mis de côté par les consommateurs, malgré la fermeture des établissements hors-domicile. Le recul des ventes est même deux fois supérieur à sa tendance annuelle… à contre-courant des autres rayons.

La France en mode "confinement"

Si le rush observé lundi 16 mars a entraîné des records de ventes, la semaine marque l’entrée dans une nouvelle séquence. Recours aux magasins de proximité et e-commerce et nouveaux lieux de résidence changent la géographie des achats des Français.

Stockage et records de ventes

Avec une hausse des ventes de 38%, la dernière semaine pré-confinement a vu les Français accélérer leurs achats de stockage, a fortiori après l’allocution du Président Macron jeudi 12 mars.