02_Eléments/Icônes/Flèche à gauche Retour à Insight
Aperçus > Médias

Dépêche quotidienne du CES, 1er jour Pourquoi les médias sont-ils au CES ?

2 minutes de lecture | Janvier 2009

Jon Gibs

Bonjour à tous, et bienvenue depuis un Las Vegas légèrement frisquet. Je suis un peu un fan de gadgets, alors venir au CES (Consumer Electronics Show) est quelque chose que j'attendais avec impatience depuis un certain temps. Mais vous vous demandez peut-être : "Jon couvre les médias, pas la technologie, pourquoi, en ces temps de crise économique, Nielsen enverrait-il Jon se perdre dans le désert et perdre de l'argent sur des cartes pendant trois jours ?

La réponse est double. Premièrement, je participe à une table ronde demain (si vous êtes dans le coin, passez me dire bonjour). Rien que ça, ça me permet d'aller à des conférences.

Mais il y a en fait une raison bien plus importante. Depuis quelque temps, nous parlons de fragmentation des médias. Cela signifie généralement qu'il y a plus d'options médiatiques, plus d'éditeurs et, en gros, plus de médias à consommer. Cela n'a évidemment pas changé, mais ce qui a changé, c'est que nous sommes à l'aube d'une nouvelle ère de fragmentation, où les éditeurs eux-mêmes fragmentent leurs propres médias.

Prenons un exemple simple : "Two and a Half Men". CBS diffuse actuellement les mêmes programmes de la série sur : TV, iPod, CBS.com, YouTube, AOL TV et une douzaine d'autres sites. Le contenu est également disponible sur TiVo, le DVR du câble et une poignée d'autres boîtiers que les gens fixent à leur téléviseur. Et cela n'inclut même pas le piratage, SlingBox/Sling.com, les DVD et un tas de contenus mobiles. Donc, à bien des égards, CBS fragmente sa propre audience. Et parce que les tarifs sont différents pour toutes ces plateformes (où la publicité est disponible), ils fragmentent leur budget publicitaire pour la seule sitcom de la télévision qui obtient toujours de bons résultats d'audience.

Quel est le rapport avec le CES ? Il est clair que les médias interactifs ne concernent plus seulement les ordinateurs. Ils concernent les trois écrans et les différents dispositifs qui y sont rattachés. Si vous parlez de vidéo interactive, mais que vous ne parlez pas de DVR, de mobile et d'autres plateformes alternatives, vous ne parlez pas vraiment de vidéo interactive.

Alors pourquoi suis-je ici ? Je suis ici pour voir à quoi ressemble l'avenir de tous ces écrans. Parce que quelqu'un doit les mesurer, et Dieu sait que je veux que ce soit Nielsen qui le fasse.

C'est le premier jour de mes dépêches - je suis ici jusqu'à vendredi. J'espère avoir des interviews vidéo à partager avec tout le monde demain.

Tags associés :

Poursuivre la recherche d'informations similaires

Nos produits peuvent vous aider, vous et votre entreprise

  • Vue des consommateurs et des médias

    Accédez à des études de consommation syndiquées et personnalisées qui vous aideront à définir une marque, une publicité et un marketing réussis....

  • NCSolutions

    Maximiser l'efficacité de la publicité des produits de grande consommation grâce aux données afin de mieux segmenter, d'optimiser et d'obtenir des résultats basés sur les ventes.