Skip to content
Aperçus > Numérique et technologie

Bing détrône Yahoo ! en tant que deuxième moteur de recherche aux États-Unis

1 minute de lecture | Septembre 2010

Pour la première fois, MSN/Windows Live/Bing Search a dépassé Yahoo ! en tant que deuxième moteur de recherche aux États-Unis avec une part de 13,9 % du volume de recherche en août 2010, soit une augmentation de 0,25 % par rapport au mois précédent. Bien que Google ait connu peu de changement dans son volume de recherche d'un mois sur l'autre, il domine toujours le marché de la recherche, représentant 65 % de toutes les recherches aux États-Unis.

Yahoo ! suit Google et MSN/Windows Live/Bing Search avec une part de 13,1 % des recherches aux États-Unis, en baisse par rapport à la part de 14,3 % enregistrée en juillet 2010 (une baisse de 1,2 % du delta ou une baisse relative de 8 %).

En termes de comparaison d'une année sur l'autre, la part de Google dans les recherches a peu changé, tandis que Yahoo ! a connu une baisse légère mais constante, passant de 16 % à 13,1 % (une baisse de 2,9 % ou une baisse relative de 18 %). La part de MSN/Windows Live/Bing est passée de 10,7 % en août 2009 à 13,9 % (une augmentation delta de 3,2 % ou une augmentation relative de 30 %).

Principaux sites de recherche aux États-Unis - août 2010
Rang Marque Part des recherches Variation en millions d'euros (%) Variation en glissement annuel (%)
1 Recherche Google 65.1% 1% 1%
2 Recherche MSN/Windows Live/Bing 13.9% 2% 30%
3 Recherche Yahoo ! 13.1% -8% -18%
4 Recherche sur Ask.com 2.1% 0% 24%
5 AOL Search 2.0% 0% -37%
Source : The Nielsen Company

Microsoft et Yahoo ont annoncé un accord de recherche en juillet 2009, selon lequel Microsoft commencerait à alimenter Yahoo ! Search tandis que Yahoo ! deviendrait la force de vente relationnelle mondiale exclusive pour les annonceurs de recherche premium des deux sociétés. Microsoft Bing a officiellement commencé à alimenter une partie des recherches Yahoo ! à partir du 24 août 2010. Si nous combinons la recherche alimentée par Bing dans le pro-forma d'août, cela représenterait une part de 26% de la recherche.

Nielsen ne rend compte que des requêtes de recherche générées par un utilisateur. Les recherches contextuelles, les survols ou les recherches dans le texte ne sont donc pas pris en compte.