Skip to content
Aperçus > Marchés et finances

Après les troubles politiques, la plupart des consommateurs thaïlandais sont prêts à revenir à la normale

3 minutes de lecture | Juin 2010

Un peu plus d'un mois s'est écoulé depuis le pic des troubles politiques de mai en Thaïlande, mais la plupart des consommateurs thaïlandais (sept sur dix) affirment que leur vie est déjà revenue à la normale ou qu'elle le sera d'ici un mois. Une étude récente de la société Nielsen a analysé l'attitude des consommateurs thaïlandais à l'égard des troubles, ainsi que l'évolution du comportement des consommateurs et de la consommation de médias pendant cette période, y compris la manière dont le comportement des consommateurs devrait évoluer à l'avenir.

La télévision et le Web sont des lieux d'information essentiels

Interrogés sur les principales sources d'information utilisées pendant les troubles, la plupart des consommateurs thaïlandais ont déclaré que la télévision (95 %) était leur principale source d'information, suivie de près par Internet (94 %), les journaux (76 %) et la radio (43 %) respectivement. Il est intéressant de noter que les consommateurs ont également indiqué que les sources d'information non traditionnelles telles que les blogs en ligne (35 %) et Twitter (25 %) étaient également des canaux importants, ce qui reflète peut-être un besoin d'engagement et d'interaction.

Augmentation du nombre de téléspectateurs et d'auditeurs de la radio

Du 13 au 21 mai 2010, le nombre de personnes regardant la télévision à Bangkok a augmenté de 23 % par rapport à la même période en 2009. Le mercredi 19 mai, lorsque les sites des chemises rouges ont été récupérés et que le couvre-feu a commencé, le nombre de personnes regardant la télévision a augmenté de 36 % par rapport au même jour l'année dernière. De même, le nombre de personnes ayant écouté la radio en mai 2010 a augmenté de 14 %.

Les catégories de produits alimentaires figuraient en bonne place sur les listes d'achats des consommateurs pendant la crise.

L'indice de détail de Nielsen indique que la croissance globale des biens de consommation courante (FMCG) a ralenti en mai 2010 à 4,9 % contre 8 % en avril 2010, les consommateurs se concentrant sur l'achat de produits de première nécessité.

"Pendant les troubles politiques, nous avons observé que davantage de personnes mangeaient à la maison. Cela signifie que davantage de ménages de Bangkok ont acheté des catégories telles que le riz et les aliments congelés. Dans le même temps, les ménages ont fait des réserves dans d'autres catégories d'aliments de base, notamment les produits frais, le lait en poudre, les nouilles instantanées, le poisson en conserve et les plats cuisinés", a déclaré Aaron Cross, directeur général de la consommation chez Nielsen Thaïlande. " L'impact négatif des manifestations des chemises rouges en mai sur la croissance des produits de grande consommation a été légèrement plus important dans le Grand Bangkok que dans l'Upcountry. Cependant, nous sommes d'avis que la croissance des produits de grande consommation reviendra à la normale à partir de juin. "

Après les troubles, les consommateurs se concentreront sur les valeurs, le temps passé en famille et les économies.

Sept consommateurs sur dix s'attendaient à ce que leur vie revienne à la normale immédiatement ou dans le mois suivant les troubles politiques. Après les troubles du mois de mai, davantage de consommateurs ont indiqué qu'ils prévoyaient de consacrer plus de temps de qualité à leur famille (53 %), de rester à la maison (49 %), d'épargner (39 %) et de rechercher un bon rapport qualité-prix (25 %).

"Les événements du mois de mai ont été importants. Par la suite, nous avons constaté une augmentation de la fierté nationale alors que la Thaïlande cherche à se rétablir et à se remettre sur pied au cours du second semestre 2010. En témoigne le fait qu'un quart (24 %) des consommateurs indiquent qu'ils prévoient d'acheter davantage de produits thaïlandais après les événements de mai", a déclaré M. Cross.

Interrogés sur leurs projets financiers après les troubles, les consommateurs ont déclaré qu'ils prévoyaient d'augmenter les dépôts sur les comptes d'épargne/épargne à taux fixe (31%), d'augmenter l'Omsin Lotto (30%), l'or (22%) et l'assurance-vie (20%) dans leurs futurs portefeuilles d'investissement.

Le rapport d'étude intégré de Nielsen comprend des informations provenant d'une enquête en ligne (ciblant 500 utilisateurs d'Internet âgés de 18 ans et plus), de l'audit de la vente au détail de Nielsen, du panel de consommateurs de Nielsen Homescan, de la mesure d'audience de la télévision de Nielsen et des évaluations de la radio de Nielsen.