Skip to content
Aperçus > Numérique et technologie

Nouvelle obsession mobile : les adolescents américains triplent leur utilisation des données

1 minute de lecture | Décembre 2011

Les adolescents ont officiellement rejoint le tsunami des données mobiles, en faisant plus que tripler leur consommation de données mobiles au cours de l'année écoulée, tout en conservant leur place de premier émetteur de messages. À l'aide de données récentes provenant des factures mensuelles de téléphone portable de plus de 65 000 abonnés mobiles qui se sont portés volontaires pour participer à l'étude, Nielsen a analysé les tendances d'utilisation du mobile chez les adolescents aux États-Unis. Au troisième trimestre 2011, les adolescents âgés de 13 à 17 ans ont utilisé en moyenne 320 Mo de données par mois sur leur téléphone, ce qui représente une augmentation de 256 % par rapport à l'année dernière et un taux de croissance supérieur à celui de tout autre groupe d'âge. Une grande partie de cette activité est le fait des adolescents de sexe masculin, qui ont consommé 382 Mo par mois, contre 266 Mo pour les adolescentes.

mobile-par-âge-01

La messagerie reste la pièce maîtresse du comportement des adolescents mobiles. Le nombre de messages échangés chaque mois (SMS et MMS) a atteint 3 417 par adolescent au troisième trimestre 2011, soit une moyenne de sept messages par heure d'éveil. Les adolescentes tiennent le haut du pavé en matière de messagerie, envoyant et recevant 3 952 messages par mois, contre 2 815 pour les garçons. En dehors de la messagerie, les activités gourmandes en données telles que l'internet mobile, les réseaux sociaux, les e-mails, le téléchargement d'applications et l'utilisation d'applications sont les activités mobiles les plus populaires.

mobile-par-âge-02

Les adolescents ne se concentrent pas sur les appels passés via leur téléphone mobile. L'utilisation de la voix est celle qui a le plus diminué dans ce groupe, passant d'une moyenne de 685 minutes à 572 minutes. Lors de l'enquête, les trois principales raisons pour lesquelles les adolescents ont déclaré préférer la messagerie aux appels étaient que c'était plus rapide (22 %), plus facile (21 %) et plus amusant (18 %).

Pour plus d'informations sur le mobile, téléchargez State of the Media : The Mobile Media Report Q3 2011.