Skip to content
Aperçus > Médias

L'avenir : Faire de la publicité plus une science qu'un art

1 minute de lecture | Juin 2013

Nous savons tous reconnaître une bonne publicité quand nous en voyons une. Mais qu'est-ce qui la rend si puissante ? Les spécialistes du marketing réfléchissent à cette question depuis des années, se fiant souvent à leur jugement et à leur intuition pour combler les lacunes. Aujourd'hui, cependant, la neuroscience du consommateur peut apporter un éclairage sur ce défi séculaire.

La compression publicitaire n'est qu'une des applications de la neuroscience du consommateur, mais c'est une application qui offre des avantages considérables pour tous. Les annonceurs peuvent dépenser moins. Pour les éditeurs qui font de la publicité pour leurs propres spectacles, la neuroscience du consommateur leur permet de récupérer de l'inventaire à vendre, ou de faire plus de publicité pour leurs propres spectacles sans réduire l'inventaire qu'ils peuvent vendre en externe. Quant aux agences, elles peuvent utiliser la neuroscience du consommateur comme un outil pour créer la publicité la plus productive pour leurs clients.

Imaginez que vous puissiez réduire un spot télévisé de 30 secondes à 20, 15 ou même 10 secondes de manière à maintenir, voire à augmenter dans de nombreux cas, l'impact de la publicité. Dans un secteur mondial de la publicité vidéo qui pèse des centaines de milliards de dollars, le potentiel est immense.