Skip to content
Aperçus > Médias

10, 20, 30 contacts avec les médias à l'ère des filets mystères

3 minutes de lecture | Juillet 2014

Une action commerciale de Sunflower contre les services de black box reflète la rapidité et la capacité de la nouvelle génération à utiliser les nouveaux médias. Selon les données de l'enquête de Nielsen [Figure 1], 64% des personnes interrogées âgées de 12 à 65 ans ont utilisé Internet hier, dont 80% des personnes interrogées âgées de 12 à 39 ans, et 96% des personnes interrogées âgées de 20 à 29 ans étaient de jeunes téléspectateurs. Quels défis la forte dépendance à l'égard de l'Internet va-t-elle poser aux autres médias ? Nielsen part des 10e, 20e et 30e générations pour observer le contact avec les médias à l'ère de l'internet.

La télévision a-t-elle encore un avantage ?
Hier, le taux de contact avec la télévision atteignait 88% par rapport aux autres médias. On constate que la TV occupe toujours le siège du média le plus répandu, mais la proportion de jeunes interrogés regardant la TV est bien inférieure à la moyenne générale. En termes de structure de distribution de la population, les 10-39 ans représentent aujourd'hui 44% de la population de plus de 4 ans, soit une légère baisse de 3% par rapport à il y a cinq ans, mais du point de vue de la proportion de la population qui regarde la télévision, la proportion des 10-39 ans a considérablement diminué. Le total actuel est de 30 %.


Par rapport à la même période des dernières années, la performance d'écoute de tous les téléspectateurs âgés de plus de 4 ans est stable. Bien que le taux d'audience quotidien moyen ait diminué, la durée d'écoute moyenne par téléspectateur a légèrement augmenté, ce qui indique que les téléspectateurs qui viennent regarder sont prêts à rester plus longtemps. Les 10-19 ans, qui avaient les plus faibles performances d'écoute, ont vu leurs performances d'écoute chuter de 13% par rapport à il y a cinq ans. Dans le même temps, le taux d'audience et la durée d'écoute ont tous deux diminué. - Comme pour les 19 ans, mais l'évolution de la durée d'écoute est la moins évidente, bien que la baisse de la proportion d'audience des 30-39 ans ne soit pas aussi alarmante que celle des deux générations précédentes, mais la durée d'écoute quotidienne moyenne a également diminué de 5%. Les jeunes téléspectateurs ont effectivement tendance à perdre, mais il convient d'accorder plus d'attention à la réduction de la durée d'écoute des téléspectateurs de 30 à 39 ans, qui représente un changement de l'attrait des contenus télévisuels existants pour ce groupe de téléspectateurs.

Quelle est la situation des journaux, des magazines et de la radio ?
Outre la télévision, le groupe des 20-39 ans affiche également une bonne performance dans le taux de contact avec les magazines. Les types de magazines que j'ai lus au cours du dernier mois varient également selon la génération. Bien que les magazines de divertissement cinématographique et télévisuel arrivent en tête du classement, il existe de nombreuses différences entre le classement des autres types de magazines et le classement général. Le taux de lecture des magazines pour les 12-19 ans est faible, tandis que l'apprentissage des langues et les bandes dessinées sont dans le top 10, les 20-29 ans acceptent davantage les magazines féminins/de mode, et les 30-39 ans sont affectés par le cours de la vie, la lecture au cours du dernier mois des magazines féminins/familiaux/parentaux est également plus élevée que le classement général des types de magazines des répondants.

Comme le média radio n'utilise pas de visuels et qu'il est souvent utilisé comme média d'accompagnement, les auditeurs âgés de 12 à 19 ans (95% des étudiants) et les auditeurs âgés de 30 à 39 ans (87% des ouvriers) ont comparé leurs performances d'écoute de la radio avec celles de l'année dernière, hier. L'influence d'Internet sur la radio se reflète dans les équipements qui écoutent la radio. Bien que la proportion d'autoradios et d'appareils audio/radio généraux soit encore relativement élevée, la proportion de jeunes qui écoutent la radio par le biais de téléphones mobiles intégrés ou d'Internet est nettement supérieure à celle de l'ensemble des personnes interrogées, et le phénomène des auditeurs de 20 à 29 ans qui écoutent par le biais d'Internet est particulièrement important, Internet a changé la façon dont les jeunes écoutent la radio.