Skip to content
Aperçus > Médias

Et le gagnant est... Les auditeurs de radio ont préféré les tubes classiques pendant l'été 2018.

2 minutes de lecture | Septembre 2018

Chaque été, les Américains privilégient un format radio particulier, et l'été 2018 ne fait pas exception. Cette année, le format Classic Hits a connu la plus forte hausse d'audience pendant les mois de chaleur par rapport au début de l'année. Le format a réalisé le même exploit - remporter la course annuelle du "format de l'été" - en2014 et 2015. En d'autres termes, au cours des cinq dernières années, Classic Hits a connu la plus forte hausse trois fois pendant l'été. Les deux autres années (2016 et 2017), c'était Classic Rock.

Il est clair que les préférences musicales à la radio pendant l'été se tournent vers les classiques - le rock et la musique pop écrits au cours des cinquante dernières années, qui constituent la base des formats Classic Hits et Classic Rock. La différence réside dans le fait que le Classic Rock se concentre sur la musique rock, tandis que le Classic Hits infuse plus de musique pop et joue plus de chansons des années 1980. Les données BDSradio airplay de Nielsen Music révèlent que 40% des chansons jouées sur les stations Classic Rock ont été écrites dans les années 80, et 40% dans les années 70. Pour les stations Classic Hits, 52% des chansons diffusées proviennent des années 80, tandis que 33% proviennent des années 70.

La publication des résultats de l'audimètre portable (PPM) de Nielsen pour le mois d'août nous permet de dire que Classic Hits est le vainqueur dans la course au " format de l'été ", car ce format a recueilli le plus grand nombre d'auditeurs si l'on compare les tendances de janvier à mai à celles de juin à août. Le tableau ci-dessous présente les tendances mensuelles de 2018 parmi les 10 plus grands formats radio classés par part d'audience totale (auditeurs 6+).

L'été 2018 a été unique car le mouvement entre ces principaux formats durant les mois de juin, juillet et août a été plus faible que les années passées. Seuls quelques dixièmes de point de part de quart d'heure moyen (QH) ont fait la différence cet été pour Classic Hits, Classic Rock et Urban Contemporary, qui sont les trois formats qui ont le plus augmenté leur écoute.

Ce dernier graphique suit la progression sur trois mois de la part d'audience des 6+ pour Classic Hits, Classic Rock, Urban Contemporary et Country - les quatre formats sur lesquels nous nous sommes concentrés cette année pour la course au "format de l'été". Classic Hits a commencé fort, en établissant un record PPM de tous les temps pour la part d'audience en juin, à 5,9% ; il a légèrement baissé en juillet, puis a rebondi en août avec le meilleur résultat jamais enregistré pour ce format, à 5,8%.

Les données utilisées dans cet article tiennent compte des publics multiculturels. Les publics de consommateurs hispaniques sont composés de populations représentatives anglophones et hispanophones.